twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Heetch investit plus de 22 milliards pour s’installer en Afrique

vendredi 10 mai 2019

Les chauffeurs de taxis sénégalais auront bientôt de nouveaux concurrents. Heetch, start-up de transport entre particuliers, va s’installer au Sénégal avant la fin de cette année.

Lancée en 2013 avec comme objectif mettre en relation des conducteurs qui étaient des particuliers avec des passagers pour se déplacer la nuit, Heetch a été condamnée pour complicité d’exercice illégal de la profession de taxi, pratique commerciale trompeuse et organisation illégale d’un système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non professionnels.

Par la suite elle est revenue sous une autre forme : une plateforme de voiture de transport avec chauffeur (VTC).

Le jeudi 8 mai, la start- up déclare avoir levé 38 millions de dollars (34 millions d’euros) pour accélérer son développement en France, en Belgique et en Afrique francophone.

« On arrive à convaincre des investisseurs en grossissant sur un marché comme la France, qui est assez concurrentiel, sans dépenser trop d’argent. Je pense qu’on est la seule plateforme qui séduit plus de passagers et de conducteurs sans donner des bonus à tout-va, sans faire des réductions tous les quatre matins », assure à l’AFP Teddy Pellerin, cofondateur de la société.

Comme le précisent nos confrères du lemonde, Heetch est disponible dans neuf villes françaises et a lancé il y a un an son service à Casablanca, au Maroc, avant de l’étendre à Rabat et à Marrakech notamment. La société indique par ailleurs être en train de finaliser son implantation à Alger.

En Afrique, son service est en test à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et doit être lancé au Cameroun et au Sénégal d’ici à la fin de l’année 2019, précise-t-il. « Dans ces pays, on est un peu plus cher que le marché des taxis de rue, mais avec un confort et une sécurité supplémentaires », explique M. Pellerin, qui envisage d’étendre son service aux motos-taxis, notamment au Cameroun.

(Source : Social Net Link, 10 mai 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)