twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Haro sur le téléphone au volant

vendredi 3 décembre 2004

La guerre aux portables au volant est déclarée au Sénégal. Il est désormais interdit au conducteur de téléphoner au volant. Une amende de 6000 F pour les contrevenants et le retrait du permis de conduire, telles sont les nouvelles dispositions qui font suite à la révision du code de la route, tel qu déclaré hier, jeudi 2 décembre 2004, par Babacar Seck, Directeur des Transports terrestres sur les ondes de Sud Fm. Selon le directeur des Transports terrestres, cette révision du code de la route est déjà publiée au Journal officiel depuis le mois de mars dernier.

Par rapport aux nouvelles dispositions prises sur la route, le responsable du transport terrestre a indiqué que le phénomène du téléphone cellulaire au volant est nouveau et a justifié ce nouveau règlement. Il a également fait remarquer que ces nouvelles mesures font suite après le constat fait que l’esprit du conducteur qui est en train de téléphoner est distrait, occupé à autre chose que la circulation. Or dans la circulation, a t-il indiqué, le temps du conducteur est très important. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, pour réduire les risques de danger, ces nouvelles mesures ont été ajoutées au code de 1962 qui se trouve ainsi actualisé. Les sanctions encourues par les conducteurs qui utilisent du portable au volant sont de sanctions pénales et administrative détaille M. Seck. Pour la sanction administrative, le permis doit être retiré par un agent assermenté.

M. Seck a précisé que les médias seront saisis afin de mieux sensibiliser les conducteurs. Des rencontres avec les syndicats ont déjà démarré, surtout les syndicats de transporteurs.

C.T. Mbengue avec Sud Fm

(Source : Sud Quotidien, 3 décembre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)