twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Hackathon dans l’administration : Des améliorations attendues dans la collecte des recettes

vendredi 4 novembre 2016

Dakar abrite, depuis hier, un Hackathon sur le thème : « Innovation technologique au service de l’administration fiscale ». Ces nouvelles méthodes devraient permettre à l’administration de faire des avancées appréciables dans la collecte des recettes fiscales et non fiscales, tout en améliorant les services aux usagers.

Le concept Hackathon désigne à la fois le principe, le moment et le lieu d’un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative sur plusieurs jours. Un processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’innovation numérique.

Le concept fait référence à un parcours de réflexion visant à identifier des solutions innovantes qui, en tenant compte des opportunités qu’offrent les nouvelles technologies, permettent de renforcer l’efficacité des systèmes de production d’une institution. Pendant deux jours, 90 experts de 21 pays se réunissent à Dakar pour imaginer, ensemble, des solutions innovantes afin d’améliorer les relations entre l’administration fiscale et ses usagers en développant notamment des systèmes intégrés de gestion des taxes.

Ouvrant les travaux, Amadou Bâ, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a déclaré que le choix porté sur la Direction générale des Impôts et des Domaines comme terrain d’expérimentation n’est pas fortuit. « L’administration fiscale a toujours adopté une posture avant-gardiste en ce qui concerne l’adoption des approches managériales développées par les firmes privées », a-t-il dit. « Les pratiques vertueuses ayant fait recette dans le secteur privé, doivent aussi être appliquées dans les sphères de l’administration publique. L’administration doit conserver et consolider les vertus du service public. Elle doit également placer la satisfaction de l’usager et la recherche de l’efficacité dans ses interventions », a ajouté le ministre.

Le Sénégal, à travers la Direction générale des Impôts et des Domaines, est le premier pays d’Afrique à accueillir une rencontre du genre. Celle-ci est axée sur l’identification des solutions pour renforcer l’efficacité de l’administration fiscale au profit des usagers et des pouvoirs publics. Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, le Directeur général des Impôts et des Domaines s’est félicité du choix porté sur son département, pour servir de cadre à l’organisation du premier Hackaton.

« Ce choix traduit une confiance en notre capacité à moderniser nos procédures, une confiance en notre option à mettre la technologie au cœur de cette démarche », a-t-il déclaré. Voulant tirer le meilleur parti de ces nouvelles technologies, la Direction générale des Impôts et des Domaines a amorcé sa modernisation progressive, il y a déjà deux décennies. « Aujourd’hui, toute la chaîne fiscale est informatisée et gérée à travers un système intégré de gestion des impôts et taxes dans ses aspects d’assiette, de recouvrement et de contentieux. Un système analogue est en cours d’implantation en ce qui concerne le volet foncier », a indiqué M. Bâ. Toutes ces évolutions visent, entre autres, à garantir une plus grande efficacité et un meilleur service. En Effet, la Direction des Impôts et des Domaines a mis en place différents outils pour fournir une information complète aux usagers. Il s’agit d’un centre d’appel et des supports techniques ainsi qu’un service de communication par sms basé sur le web. Ce Hackathon est organisé par le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et le Fonds monétaire international.

Oumar Ba

(Source : Le Soleil, 4 novembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)