twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Guinée-Bissau : Cajutel veut déployer un réseau Internet haut débit financé via une levée de fonds en monnaie virtuelle

vendredi 22 septembre 2017

Le fournisseur d’accès à Internet (Fai) Suisse Cajutel, veut déployer un réseau Internet haut débit alimenté à l’énergie solaire à travers la Guinée-Bissau et dans les pays voisins. La compagnie compte financer ce projet d’envergure à travers une levée de fonds en monnaie virtuelle, l’Ether. Elle envisage d’émettre 720 000 jetons et 60 000 actions supplémentaires pour régler les primes et les frais de publicité. Un million de jetons sera conservé par les actionnaires existants. En tout, 1,78 million de jetons seront en circulation. Chacun représentera une part de la société et des droits de vote de même valeur.

En construisant un réseau Internet haut débit de pointe alimenté à l’énergie solaire, Cajutel s’est donné pour objectif de devenir un Fai de référence dans la région qui fournira aux populations un accès à des services Internet de haute qualité à des prix abordables. Bien que la Guinée-Bissau compte 1,2 million d’abonnés à la téléphonie mobile, qui peuvent accéder à l’Internet haut débit grâce à la 4G de MTN et d’Orange, le nombre de ligne Internet fixe haut débit n’est que de 4 844. La société voudrait réduire les frais de souscription mensuelle de 60 dollars US à 9 dollars US.

Cajutel estime qu’avec ce réseau Internet alimenté à l’énergie solaire, elle réduira non seulement sa dépendance à l’énergie électrique qui nuit souvent à la disponibilité du service et aux revenus, réduira ses coûts en n’utilisant pas de carburant pour les faire fonctionner lorsque l’énergie électrique fait défaut, gagnera donc au final sur les frais de maintenance. Cajutel voudrait que son réseau Internet atteigne également les zones rurales.

(Source : Agence Ecofin, 22 septembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)