twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Grande étude GSMA sur la disparité entre les sexes en matière de téléphonie mobile

lundi 2 mars 2015

Plus de la moitié de la population dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, et notamment au Niger et en RDC, restent sans connection, et la majorité, 1,7 milliard, sont des femmes. Il y a donc une opportunité pour les connecter. L’impact se ferait sentir non seulement sur le plan personnel mais aussi économique pour les régions dans lesquelles elles vivent.

Ce lundi 2 mars, le Programme des Femmes Connectées de la GSMA révèle un rapport historique : « Combler le fossé entre les sexes : l’accès au mobile et son utilisation dans les pays à revenus faibles et intermédiaires ». Le document permet de découvrir comment et pourquoi un fossé persiste entre les hommes et les femmes concernant la téléphonie mobile dans 11 marchés émergents clés, et notamment au Niger et en RDC. Ci-joint, le communiqué de presse de la GSMA et 2 fiche-pays sur le Niger et la RDC avec des chiffres-clés et études sur le marché du mobile des deux pays.

Le rapport montre, notamment, les défis et les implications pour l’industrie de la téléphonie mobile et sa force socio-économique pour le Niger et la RDC entre autres. De nombreuses études (Banque Mondiale, par ex.) ayant montré à quel point les TIC permettent la croissance économique des pays. Le rapport explique également :

* Les 5 principaux obstacles pour les femmes de posséder et d’utiliser les téléphones mobiles, du point de vue des clients.

* Pourquoi combler ces lacunes offrira des avantages socio-économiques substantiels pour les femmes.

* Comment les téléphones mobiles permettent l’autonomisation des femmes.

* La nécessité d’élargir l’accès et l’utilisation des téléphones mobiles à plus de femmes et comment cela contribuera à la croissance économique et à la productivité du Niger et de la RDC.

Le Programme des Femmes Connectées de la GSMA se concentre sur les avantages socio-économiques d’une plus grande inclusion des femmes à tous les points de vue grâce au mobile. Le Programme accélère la croissance de l’économie numérique des femmes, en travaillant avec des partenaires pour d’importantes retombées socio-économiques de toutes les femmes et du système économique mobile à l’échelle mondiale.

Les grands objectifs du Programme des Femmes connectées de la GSMA :

- Combler le fossé de la connectivité.

- Soutenir les parties prenantes pour augmenter le nombre des consommatrices mobiles, notamment dans les pays en développement.

- Combler le déficit des compétences.

- Etre leader sur l’éducation des parties prenantes de l’industrie mobile sur la valeur de l’équité entre les sexes, en utilisant des données empiriques, avec l’objectif de combler le déficit de compétences numériques et en augmentant le pourcentage du leadership féminin dans l’industrie.

- Etre leader sur l’agenda numérique mondial. Les questions de genre affectent toute l’industrie des TIC et le mobile a le potentiel pour changer les choses, en s’appuyant sur nos programmes et partenariats bien établis.

- Améliorer la réputation de l’industrie.

- S’assurer que l’industrie mobile est équitable, permettant aux femmes de réaliser leur plein potentiel en tant que consommatrices et employées, et promouvoir ce message à l’échelle mondiale.

(Source : GSMA, 2 mars 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)