twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gouvernance de l’Internet : Les acteurs sénégélais appellent à un forum national sur la transition des fonctions de l’IANA

mardi 10 mars 2015

En visite au Sénégal les 05, 06 et 07 Mars 2015, Pierre Dandjinou Vice-président ICANN pour l’Afrique a donné une conférence à Dakar le 06 Mars sur le thème de la transition des fonctions de l’IANA. Devant des représentants de la société civile, du secteur privé, du gouvernement, des acteurs des TICs et du monde des Affaires ; M. Dandjinou a rappelé l’origine de la transition qui remonte au 14 Mars 2014 quand l’Agence Nationale des Télécommunications et de l’Information des États-Unis (NTIA) a annoncé son intention de transférer la supervision des fonctions clés de l’Autorité chargée de la gestion de l’adressage sur Internet (IANA) à la communauté multipartite mondiale. De ce fait, La NTIA a demandé à la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros (ICANN), qui fonctionne présentement sur la base d’un contrat avec le gouvernement américain, de convoquer un processus multipartite pour élaborer un plan de transition qui devrait prendre fin le 30 Septembre 2015.

Depuis ; deux processus parallèles sont mis en place par ICANN : le processus de transition IANA composé de trois groupes de travail (protocoles, adresses IP et noms de domaine) et le processus sur le renforcement de la responsabilité et la transparence de l’ICANN.

S’agissant de la transition IANA, les groupes de travail sur les protocoles et les adresses IP ont déposé leurs conclusions de leurs travaux en attendant le rapport du groupe de travail sur les noms de domaine.

Du côté du renforcement de la responsabilité et la transparence de l’ICANN, le groupe continue ses travaux et les conclusions sont attendues au plus tard le 15 Juin 2015. Il reste entendu que ce processus se singularise par sa complexité car devant remplacer à terme le gouvernement américain dans la supervision et le contrôle de l’ICANN.

Constatant l’absence de participation des africains aux processus de transition ; Pierre Dandjinou appelle les acteurs à s’engager davantage dans la gouvernance internet en général et la transition IANA en particulier. « Le monde entier est en train de décider de l’avenir de l’internet et l’Afrique ne doit pas être simple spectateur et consommateur dans ce processus » a dit Pierre Dandjinou.

Les acteurs présents à la conférence ont quant à eux déploré le déficit de formation, d’information et de communication sur ICANN et la transition IANA qui justifierait l’absence de participation et d’engagement. Ils ont appelé les médias à être de véritables relais de l’information sur la gouvernance internet.

A l’issue de la conférence, les participants s’engagent à faire entendre la voix du Sénégal dans l’écosystème de la gouvernance internet. Ainsi, ils proposent la mise en place d’un forum national sur les enjeux de la gouvernance internet en général et la transition des fonctions de l’IANA en particulier pour donner la position du Sénégal sur la question avant le 15 Juin 2015.

Nous rappelons que l’ICANN est un organisme de coopération international de droit californien à but non lucratif crée en 1998 et dont l’objectif est de piloter la gestion internationale de l’attribution des noms de domaines et des adresses IP.

Mamadou Lo
alfamamadou@hotmail.com

10 mars 2015

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)