twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : les services douaniers dématérialisés dès septembre 2017

mardi 22 août 2017

Le gouvernement ghanéen vient d’annoncer sa décision d’électroniser les services douaniers dans les grands ports pays. Le Ghana suit ainsi le pas des pays développés en adoptant des mesures en ce sens. Le but de cette réforme est de favoriser l’environnement commercial du pays en réduisant l’interface humaine entre importateurs et les responsables des ports.

Le Ghana veut optimiser ses ressources commerciales afin d’accroître les recettes dans le secteur. Les autorités du pays viennent d’annoncer qu’à compter du 1er septembre 2017, les services douaniers de ses grands ports seront électronisés.

Le contrôle douanier des produits dans les ports et aéroports du Ghana se fera donc par voie électronique afin de réduire l’interface humaine entre importateurs et responsables portuaires, explique-t-on à la Ghana revenue authority (Autorité fiscale du Ghana, GRA).

« Le Ghana vient de décider d’imiter les mesures positives que mettent en place les autres pays développés », a déclaré le commissaire-général de l’AFG, Emmanuel Kofi Nti, lors d’un atelier de sensibilisation des médias à Accra.

Selon lui, le nouveau système aiderait à réduire les retards et à éliminer la corruption dans la perspective de mettre en place un mécanisme ’’transparent et équitable’’ pour optimiser les revenus du Ghana.

Par ailleurs, toujours à en croire le responsable de la GRA, le système électronisé et donc sans papier, présente aussi d’autres avantages. Il permet un examen commun des produits par toutes les agences dans les ports en éliminant les barrières douanières internes dans tous les couloirs de transit. La mesure rend ainsi donc le Ghana plus compétitif sur le plan mondial. « Par cette mesure, le Ghana augmente sa compétitivité sur la scène mondiale. L’aéroport international d’Accra et d’autres ports d’entrée suivront en temps opportun », a insisté Emmanuel Kofi Nti.

Crainte pour les emplois

La réforme introduite par la GRA en voulant électroniser les services douaniers au Ghana quoique très saluée porte certaines inquiétudes aux yeux de certains acteurs. Pour les organisations des parties prenantes, le nouveau système va amener une suppression des emplois dans le personnel de gestion des ports. Se voulant rassurant, le Commissaire de la division des douanes de la GRA, Isaac Crentsil a expliqué que le nouveau système permettra au Ghana d’attirer les hommes et femmes d’affaires internationaux en rejoignant le groupe des nations qui respectent les meilleures pratiques internationales. Un statut qui favorisera une progression des investissements étrangers dans le pays.

Rappelons qu’une première tentative de mettre en place un système de gestion portuaire dématérialisée avait déjà échoué en 2012 et le projet avait été retiré pour être remanié afin de répondre aux standards internationaux. Peut-être est-ce maintenant le bon moment

Emmanuel Atcha

(Source : La Tribune Afrique, 22 août 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)