twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion des fréquences Radios et Télés : Quand les dirigeants du CONTAN perdent le réseau et s’arrogent la mission de l’ARTP

jeudi 23 janvier 2014

Notre pays le Sénégal entend être au grand rendez–vous de l’Histoire. Il ne veut point louper le train de la modernité. Pour ce faire, il a mis sur place un organisme appelé : Comité National de Transition de l’Analogie vers le Numérique (CONTAN). Mais depuis un certain temps, les autorités en charge de cet organe sont en passe de le dévoyer en empiéter sur le terrain de l’Agence pour la Régulation des Télécommunications et des Postes(ARTP). Un état de fait qui écœure plus d’un agent de l’institution dirigée, aujourd’hui, par Monsieur Abou Lô.

vient de s’illustrer tristement. Il continue d’empiéter sur le terrain d’autrui. Et si ses manœuvres mesquines aboutissent, il y a de gros risques qu’on lui retire cette gestion car, l’ARTP sera réduite en coquille vides alors qu’elle est chargée conformément à l’article du code des Télécommunications de la gestion et de la planification mais aussi de l’attribution, de l’assignation et du contrôle du spectre des fréquences Radios électriques ainsi que l’utilisation des conditions d’utilisation de ces fréquences. Le Tout pour le compte de l’Etat. De cette manière –ci, le CONTAN entend visiblement se substituer à l’Etat en voulant s’asseoir sur les dispositions du code des Télécommunications en vigueur au Sénégal pour choisir, lui-même, un opérateur d’infrastructures. En voulant, sur ces entrefaites mettre un réseau de fibre optique LT4G et une autre partout sur la TNT (Télévision Numérique Terrestre), le CONTAN entend s’arroger la gestion des fréquences Radios et Télés. C’est pourquoi, il nous est loisible de dire, sans aucun risque de nous tromper, qu’il outrepasse de très loin sa mission qui devrait uniquement se borner à piloter le passage de l’Analogie au numérique mais encore le dépouillement de l’ARTP de l’essentiel de ses prérogatives.

(Source : Leral, 23 janvier 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)