twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion de la Sonatel : L’Unsas dénonce l’impérialisme de France-Télécom

mercredi 29 janvier 2014

« Face aux rigueurs de la con­currence sur le territoire français, dans un contexte de crise boursière aiguë entraînant la baisse de l’activité et réduisant les marges de progression de son capital, le groupe France-Télécom, soutenu par le gouvernement français, a affiché sa volonté de consolider entièrement la Sonatel et ses filiales dans ses états financiers », prévient l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas). Dans un communiqué, l’Unsas s’inquiète des menaces de démantèlement du groupe Sonatel « à travers le contrôle de toutes ses activités stratégiques, la réduction au maximum des charges sociales et des pertes énormes d’emplois dans le secteur des télécoms sénégalais ».

Aux yeux des responsables de l’Unsas, la Sonatel, opérateur historique au Sénégal, présente une excellente santé financière (92 milliards de bénéfices au premier semestre de 2013), grâce à des ressources humaines de qualité, des infrastructures au rang des standards internationaux, un réseau de qualité. Avec 1 890 salariés, ajoute-t-ils, la Sonatel produit 12,5% du Pib, contribue aux recettes budgétaires à hauteur de 238 milliards et participe au développement du secteur privé sénégalais avec 40 000 emplois indirects. « Nul doute que France-Télécom et l’Etat français font recours à des stratégies sournoises et pernicieuses d’affaiblissement du secteur des télécoms de notre pays. Exter­na­lisation, outsourcing quelle que soient les appellations et collusions, la logique économique qui sous-tend ces artifices est fondée uniquement sur la fructification du capital étranger et la distribution de dividendes pour une minorité », dénonce l’Unsas.

Sa stratégie de défense est claire : l’Unsas fait le choix de la logique économique fondée sur le développement économique durable de notre pays et de la création de valeur ajoutée au profit des travailleurs. « Sonatel, projet abouti d’une société de télécommunications africaine de référence sur laquelle notre économie est adossée, doit être défendue par tous les Sénégalais », encourage l’intersyndicale.

Par ailleurs, l’Unsas se félicite « de la vigilance et du patriotisme des travailleurs de la Sonatel qui, pour barrer la route à l’externalisation et à la mutualisation des services de leur entreprise et préserver ainsi la souveraineté du Sénégal sur les télécoms, ont engagé une lutte unitaire ». En d’autres termes, l’Unsas les encourage à persévérer dans cette voie de salut public et leur assure de son soutien total jusqu’à la satisfaction entière de leur plateforme revendicative. Plus entreprenante, elle soutient qu’elle se réserve le droit de créer les conditions d’un large rassemblement de tous ses affiliés, de la Coalition des Centrales syndicales ainsi que de toute la société civile pour amplifier la résistance contre le néocolonialisme et ses conséquences désastreuses sur l’Economie nationale.

Bocar Sakho

(Source : Le Quotidien, 29 janvier 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)