twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gabon : le gouvernement va contracter un emprunt de 71 millions € pour financer les projets e-Gabon et CAB4

mercredi 1er mars 2017

Réuni en conseil des ministres le 27 février 2017, le gouvernement de la République du Gabon a autorisé l’Etat à contracter la somme de 71,7 millions d’euros (47 milliards Fcfa) auprès de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).

L’argent sera réparti en deux enveloppes. La première, d’une valeur de 51,5 millions d’euros (33,7 milliards Fcfa), servira à financer le projet e-Gabon. La seconde enveloppe, d’une valeur de 20,2 millions d’euros (13,2 milliards Fcfa), sera consacrée au développement du projet Central African Backbone.

Le projet e-Gabon, préparé par le gouvernement gabonais et la Banque Mondiale depuis 2015, vise à développer l’écosystème de l’innovation numérique et à soutenir la diversification économique du Gabon pour l’émergence d’une société numérique. A travers ce projet, l’Etat espère par exemple améliorer les prestations et la gestion des services de santé publique. Les retombées attendues dans ce segment sont le renforcement du Système national d’information sanitaire (SNIS), l’amélioration de la disponibilité de l’information pour soutenir la prestation de services de santé, l’amélioration de l’accès des populations, mêmes celles des zones rurales, aux spécialistes de la santé.

Pour ce qui est du projet Central African Backbone, le financement qui sera obtenu de la BIRD servira au déploiement de la fibre optique dans la province du Woleu-Ntem. 624km d’infrastructures télécoms à très haut débit interconnecteront les villes de Bifoun, Lambaréné, Lalara, Mitzic, Oyem, Bitam. Le projet devrait également relier le pays à ses voisins de Guinée Equatoriale et du Cameroun.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 1er mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)