twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fraude sur les cartes bancaires : Le Gim-Uemoa forme 400 éléments

samedi 21 juin 2014

Le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique monétaire ouest africaine (Gim-Uemoa) a formé quelque 400 policiers et gendarmes en stratégies de veille et de lutte contre les fraudes constatées dans l’utilisation des cartes bancaires en Afrique de l’Ouest. C’est ce qu’a laissé entendre jeudi dernier, Blaise Ahouantchede, directeur général de Gim-Uemoa, au terme de la visite de stands des exposants sur les différentes offres de paiement bancaire.

Le vol de carte bancaire à usage de fraude et de détournement de biens d’autrui n’épargne nullement le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique monétaire ouest africaine (GIM-UEMOA). En ébauche, ledit groupe a formé plus de 400 policiers et gendarmes en stratégies de veille et de lutte contre les fraudes constatées dans l’utilisation des cartes bancaires en Afrique de l’Ouest, en vue de leur permettre de mieux faire face au phénomène, a déclaré Blaise Ahouantchede directeur général de GIM-UEMOA, au terme de la visite de stands des exposants sur les différentes offres de paiement bancaire.

Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre du 4ème salon du Groupement interbancaire monétaire de l’Union économique monétaire ouest africaine (Gim-Uemoa) de deux jours qui s’est ouvert hier jeudi, à Dakar sur le thème : « Le prépayé et le paiement électronique, un marché porteur pour le développement de l’inclusion financière et la bancarisation en Afrique ».

« Nous avons formé 400 policiers et gendarmes pour veiller sur la sécurité liée à l’utilisation des cartes bancaires. Nous comptons renforcer ce dispositif pour mieux lutter contre la criminalité », a-t-il dit. « Au regard de l’ampleur de la lutte contre les fraudes sur les cartes bancaires, M. Ahouantchede a souligné la nécessité d’organiser des campagnes de sensibilisation et d’orientation des grandes masses pour mieux aider les populations à s’approprier les enjeux liés à l’usage des cartes GIM », a-t-il expliqué.

Selon lui « Il y a nécessité à impliquer davantage les populations dans l’utilisation des cartes bancaires qui peuvent avoir un effet bénéfique dans leur vécu quotidien ». Il poursuit : « A chaque fois, il y a des cas d’incendies dans les marchés et autres lieux et c’est beaucoup d’argent qui est perdu dans ces incendies », s’est-il désolé. « D’où la nécessité pour les commerçants de disposer d’une carte Gim pour éviter des cas sociaux tel que perdre tous ses biens », a-t-il lancé.

Il a par ailleurs plaidé pour un relèvement du taux de bancarisation dans la zone communautaire pour une meilleure protection des biens des populations. Des représentants de la Fédération des associations professionnelles des banques et établissements financiers, des acteurs de la micro finance et d’autres acteurs financiers, ont également pris part à cette rencontre, de même que des délégations venues de la Belgique, de la France, de l’Inde et des Etats-Unis d’Amérique.

Jean-Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 21 juin 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)