twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fraude à grande échelle sur le Net :Microsoft dénonce la nouvelle culture du « fishing »

samedi 13 mars 2010

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ont bien révolutionné les échanges mondiaux. Mais il y a un revers de la médaille avec les nombreux réseaux d’escrocs et de malfaiteurs constitués sur la toile mondiale. En effet, un réseau d’individus mal intentionnés s’organise en utilisant une technique particulière appelée « fishing » qui signifie en Anglais (« aller à la pêche » ou littéralement « en pêchant »). Cette nouvelle culture d’escroquerie est dénoncée par Microsoft qui signale dans un communiqué reçu à notre rédaction que sa responsabilité n’est pas engagée dans les mails intitulés « Loterie Microsoft ».

« Tout mail intitulé « Loterie Microsoft » également appelé « scams » que vous recevez n’est purement et simplement qu’une tentative d’escroquerie. Microsoft est une société, spécialisée dans les solutions de logiciels, qui ne propose ni loterie, ni tirage au sort », informe dans un communiqué l’équipe de Microsoft basée à Dakar.

En effet, une nouvelle culture du gain facile s’est développé sur internet avec la constitution de nombreux groupes de malfaiteurs qui utilisent une technique tout à fait particulière pour arnaquer des gens pris à leur piège, avec la crise aidant. « Une association d’individus mal intentionnés utilise la technique du « fishing », utilisée par des escrocs en ligne, visant à usurper l’identité d’une personne physique ou personne morale connue, imitant un courrier officiel, et vous demandant de confirmer vos informations personnelles dans le seul but de constituer une base de données qu’ils utiliseront à des fins malhonnêtes », informe Microsoft pour prévenir contre ces réseaux de voyous.

Dans son communiqué reçu à notre rédaction, Microsoft explique le modus operandi de ces malfaiteurs qui opèrent sur la toile mondiale. « En répondant à ces courriers électroniques, vous serez ensuite sollicités pour un transfert d’argent vous incitant à fournir des éléments confidentiels, ce qui est absolument déconseillé. Contrairement à ce qui est indiqué dans ces courriers, votre compte sera débité sans même fournir un code secret ni justification d’identité. Dans certains pays, il suffit simplement d’avoir l’identité de l’expéditeur », souligne l’équipe de Microsoft qui a signalé qu’elle collabore avec les autorités nationales, fédérales et internationales afin d’identifier les responsables de ces mails frauduleux.

« Si toutefois, vous avez été victime d’une fraude « loterie Microsoft », ou si vous avez subi un préjudice au nom de Microsoft, nous vous invitons à nous aider à résoudre le problème en déposant une plainte », s’empresse de notifier la société, dans la mesure où, selon elle, « toute plainte constitue, pour elle, une preuve de bonne foi qui permettra ainsi d’empêcher d’éventuels escrocs de continuer leurs activités ».

Pour ainsi se protéger contre ces agissements frauduleux, Microsoft conseille aux victimes de se « déplacer à la gendarmerie la plus proche en se munissant des références du ou des transferts d’argent effectués, des références de la ou des personnes contactées (adresse de messagerie ou postale, pseudos utilisés, numéros de téléphone, fax, copie des courriels/courriers échangés), et tout autre renseignement pouvant aider à l’identification de l’expéditeur du courrier électronique.

Il faut signaler que Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre est l’une des 4 filiales du bureau régional « Microsoft West East and Central Africa » (Microsoft Weca) dont le siège est basé en Afrique du Sud. La filiale Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre a sous sa responsabilité les territoires de l’Afrique de l’Ouest et du Centre avec 2 bureaux locaux au Sénégal et en Côte d’Ivoire. « Le Sénégal est aujourd’hui le bureau régional de Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre », a souligné ledit communiqué. Et de renseigner que les 19 pays couverts par Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre sont la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun, le Bénin, le Togo, le Niger, la Guinée Conakry, le Cap-Vert, la Guinée Bissau, le Burkina Faso, le Mali, le Gabon, la République Démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, Congo Brazzaville, République Centrafricaine, Sao Tome and Principes, et le Tchad.

La vision pour l’Afrique Subsaharienne de Microsoft Afrique de l’ouest et du Centre est de « mettre la technologie au service du développement » avec pour objectifs de « relayer l’information technique et commerciale auprès des clients, assurer un transfert de technologie aux partenaires, être un acteur majeur pour l’éducation, la formation et l’information ».

Chérif Faye

(Source : Sud Quotidien, 12 mars 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)