twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fraude Simbox dans les réseau de la SONATEL : Des fraudeurs empochent plus de 10 milliards CFA par an

mardi 4 mars 2014

La nouvelle fraude Simbox commence à se faire sentir dans les caisses de la Sonatel. C’est au moins plus de 10 milliards de francs Cfa que des fraudeurs exploitant des failles ouvertes par l’ex-gestionnaire des appels entrants au Sénégal Global voice encaissent au détriment de la Sonatel.

C’est un secret de polichinelle. Il est maintenant fréquent de voir sur votre téléphone portable s’afficher un numéro d’un opérateur local (Orange, Expresso…) lors de la réception d’un appel en provenance de l’étranger. Au moment où l’émetteur de l’appel se trouve à Paris par exemple. C’est ce phénomène qu’on appelle la fraude Simbox. Et les auteurs de cette fraude qui coûte en moyenne une dizaine de milliards de francs Cfa sont des personnes établies à l’étranger avec des complices basés à Dakar. Des actes qui sont passibles de peine d’emprisonnement allant d’un à cinq ans et d’une amende d’un à trois millions de francs Cfa au terme de l’article 112 du Code des Télécommunications. Et la justice sénégalaise a réussi à mettre la main sur certains fraudeurs. A preuve, trois dirigeants d’une société basée à Dakar ont été pris en flagrant délit de commission de cette pratique avant d’être déférés au Parquet, en novembre 2013. Au mois de juin 2013, le Tribunal régional de Dakar condamnait une bande de fraudeurs composée de deux ressortissants Cap-Verdiens et d’un Sénégalais respectivement à deux ans et cinq ans ferme d’emprisonnement. A ce jour, plusieurs dossiers de personnes arrêtées pour fraude par SimBox sont en instruction au niveau des tribunaux.

Une fraude causée par Global voice

Des sources établies à la Sonatel accusent la société Global voice comme étant à l’origine de cette recrudescence de ce qu’il est convenu d’appeler « la fraude par SimBox » ou encore « la terminaison frauduleuse d’appels internationaux ». Lorsque l’ex-Président, Me Abdoulaye Wade, avait confié la gestion des appels entrants à Global voice, la Sonatel n’avait plus la mainmise sur la sécurité. Tout était géré par Global voice.

Malheureusement, après le départ de Global voice, des failles ont été constatées dans le volet sécurité. Une brèche empruntée par des fraudeurs de plusieurs opérateurs basés jusqu’en Amérique Latine pour se sucrer sur le dos de la Sonatel. Bizarrement, des sources de la Sonatel renseignent qu’elles ne maîtrisent toujours pas les canaux utilisés par les fraudeurs pour encaisser l’argent issu de leur vol. « Des fraudeurs installés à l’étranger, en parfaite intelligence avec des complices établis ou de passage au Sénégal, mettent en place un dispositif qui permet de contourner la voie normale des appels internationaux entrants qui sont transformés en appels facturés comme des appels locaux. De ce fait, les fraudeurs privent les opérateurs d’une importante partie de leurs revenus. Cette pratique est une forme d’utilisation frauduleuse du réseau dont les auteurs ainsi que leurs complices interviennent dans la chaîne de distribution et de commercialisation en y injectant des cartes SIM frauduleuses », explique la Sonatel. Toutefois, la Sonatel a mis en place un dispositif de surveillance et ses structures dédiées veillent quotidiennement sur son réseau avec les outils adéquats pour traquer les fraudeurs et les mettre hors d’état de nuire. Compte tenu de la baisse du trafic et de l’augmentation de la fraude, les gains escomptés par l’Etat ont été nettement en deçà de leurs attentes.

Mamadou Seck

(Source : L’Observateur, 4 mars 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)