twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

France Telecom menace de supprimer les primes des agents de Sonatel si l’affaire Global Voice passe

vendredi 9 juillet 2010

Derrière l’agitation des travailleurs de Sonatel dans l’affaire Global Voice, se cacherait des intérêts bien particuliers que les agents de la boîte essaient de protéger : France Télécom, un des actionnaires les plus importants de la boîte a menacé de demander au conseil d’administration de ne plus "payer certaines primes et avantages" aux travailleurs de Sonatel si Global Voice parvenait à s’installer au Sénégal. "Il y a certes une cause noble dans le combat des travailleurs, mais il y aussi la protection des acquis des personnels. Le trafic international est une véritable vache laitière et une source de profit pour Sonatel, si elle perd le contrôle de cette affaire, ce sont directement une bonne partie des avantages des agents qui seront remis en cause par le top management", explique une source interne à politicosn.com.

Une syndicaliste de Sonatel convoquée ce matin à la DIC

Les choses sérieuses commencent : la responsable syndicale, Ndeye Sina Niang, est convoquée ce matin à 9 heures à la Division des investigations criminelles (Dic) suite au concert de klaxons des agents de Sonatel jeudi après midi devant le siège de l’Artp sis sur VDN. "Il y aura pas de travail ce matin à Sonatel. Car à travers Ndeye Sina, c’est toute la Sonatel qui est convoquée. Nous serons tous à la Dic ce matin. Nous sommes prêts à tout. Nous sommes prêts à aller en prison car c’est une affaire de milliards et que les gens ne sont pas prêts à reculer", a indiqué en substance le syndicaliste, Mamadou Aidara Diop, interrogé par la radio Sud Fm. Les travailleurs de Sonatel continuent de dénoncer l’attribution de la gestion des appels internationaux à Global Voice.

El Malick Seck

(Source : Politico, 9 juillet 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)