twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fracture numérique de genre : Des femmes leaders de Pikine formées sur le e-commerce

vendredi 22 août 2014

Dans le projet pilote dénommé genre et Tic, le ministère des Postes et des Télécommunications, en partenariat avec le ministère de la Femme, a organisé, mardi dernier, à Pikine, une session de renforcement de capacités en faveur d’une centaine de femmes leaders du département.

L’objectif de cette formation est à la fois de les outiller afin de leur permettre de disposer d’une meilleure visibilité à travers l’internet et de réduire la fracture numérique de genre.

La session de deux jours est destinée à renforcer les compétences des femmes, pour la plupart des opératrices économiques, en e-commerce. Tout est parti du constat que les femmes exercent des activités génératrices de revenus alors que nombre d’entre elles rencontrent des difficultés pour écouler leurs produits.

L’idée consiste à leur montrer les outils qui existent sur internet en vue de leur permettre de vendre et avoir une plus grande visibilité tant au niveau national qu’international.

Cette activité entre dans le projet genre et tic. « La problématique que nous voulons résoudre, c’est la fracture numérique de genre et institutionnaliser la dimension genre dans le secteur des tics », a indiqué la conseillère technique en genre et droit humain au ministère des Postes et Télécommunications, Bétilokho Ndiaye.

A l’en croire, les femmes ont 35 % de moins de chance que les hommes d’accéder aux nouvelles technologies. Par conséquent, il fallait faire prendre des initiatives pour qu’il y ait une égalité d’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

En outre, dans le Plan Sénégal émergent (Pse), elle a soutenu que les Tic sont un secteur porteur de croissance et n’importe quel autre secteur de l’économie y étant appliqué peut évoluer et se développer. « A ce titre, nous pensons qu’il est important que les femmes utilisent les Tic dans leurs activités », a-t-elle soutenu.

Mme Ndiaye a aussi rappelé que son ministère a organisé plusieurs activités parmi lesquelles, les journées des filles dans les Tic, des concours destinés à aider les jeunes étudiantes à créer leurs entreprises dans le domaine des Tic, etc.

« La phase actuelle est destinée à la formation des femmes regroupées en associations dans le domaine des Tic, particulièrement, sur le e-commerce, pour la simple raison que nous voulons que les Tic aient un impact sur notre économie.

C’est pourquoi, nous ciblons les secteurs les plus dynamiques pour les accompagner en renforcement de capacités », a-t-elle conclu.

Abdou Diop

(Source : Le Soleil, 21 août 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)