twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Formation d’experts en informatique : Epitech Afrique pour la réduction du gap numérique

mardi 31 juillet 2007

Etablie à Dakar, l’école de formation Epitech Afrique, fruit du partenariat entre SupdeCo (Sénégal) et Epitech (European Institute of Technology) de Paris, répondrait à la volonté du président Abdoulaye Wade de résorber la « fracture numérique ».

« Le Sénégal offre à la jeunesse nationale et africaine assoiffée de savoir et savoir-faire toutes conditions adéquates à tout point de vue », a indiqué le ministre de l’Education, Moustapha Sourang, hier, à Dakar, à l’inauguration des installations de l’Ecole de formation d’experts en informatique appelé Epitech Afrique. M. Sourang confortait ainsi le choix fait sur Dakar pour abriter le nouvel établissement d’enseignent supérieur. Selon le ministre, notre pays doit ces conditions « adéquates » pour les études et la formation professionnelle à « sa tradition et son intelligentsia, sa stabilité politique et son goût de l’accueil ». Le ministre de l’Education a, à ce propos, rappelé la volonté du gouvernement de faire du Sénégal « une plate-forme de création et de diffusion des savoirs en Afrique », précisant que c’est « aucun esprit hégémonique ».

Il a ajouté que pour les autorités de l’Etat, il s’agit de constituer un « véritable pôle du savoir pour affirmer modestement notre volonté de contribuer à la création, et à la réalisation de l’unité africaine ». De sorte qu’aujourd’hui, l’enseignement supérieur privé, en constante développement, mobilise 25. 000 étudiants de 40 nationalités différentes, relevant que le secteur génère environ 20 milliards de F Cfa. Pour le Pr. Moustapha Sourang, la mise en place d’Epitech Afrique, s’inscrit dans le cadre de la « place exceptionnelle » que le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade attribue aux nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la Stratégie accélérée de croissance (Sca), en vue notamment de résorber la « fracture numérique ».

En outre, cela participe à la valorisation des ressources humaines qui occupent une place essentielle dans la prise en charge des différents volets de la Sca.

Valorisation des ressources

Le directeur général de SupdeCo, Aboubacar Sy abondera dans le même sens, notant que « l’enjeu essentiel, c’est de prendre des raccourcis pour rattraper le gap numérique et technologique et s’arrimer sur le réseau du savoir mondial. » En présence notamment du patronat en la personne de Tidiane Seck de la Cnes, M. Sy a fait savoir que l’établissement dispose d’un parc de 100 ordinateurs connectés à « très haut débit », ajoutant que les études ont lieu dans « un environnement extrêmement favorable, soulignant que cela a nécessité un investissement de plus de 130 millions sur fonds propres.

L’Ecole de formation d’experts en informatique offre aux pensionnaires des études « très orientées vers la pratique » avec alternance école/entreprise dès la première année.

En 3 ou 5 ans les étudiants du nouvel établissement d’enseignement supérieur privé pourront décrochés un diplôme, cosigné par les entités partenaires, en informations technologies option informatique ou Télécoms.

A en croire, les responsables de SupdeCo, les certifications Cisco, Oracle et Microsoft sont comprises dans le cursus qui forme avant tout des « professionnels polyvalents et autonomes ».

M.L.BADJI

(Source : Le soleil, 31 juillet 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)