twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Formation avec Google : La CDP mieux outillée pour traiter les plaintes

lundi 1er août 2016

Pour plus d’efficacité dans le traitement des plaintes, le personnel juridique et technique de la Commission de protection des données personnelles(CDP) a reçu, le Jeudi 28 Juillet 2016, une formation dispensée par M. Seydina Diop, le représentant de Google Afrique Francophone.

Cette formation a permis aux agents de la CDP de se familiariser avec les outils de Google destinés à la suppression de contenus jugés illicites ou portant atteinte à la vie privée d’autrui notamment les données personnelles(vidéos, voix, photos). En effet, la Commission de protection des Données Personnelles(CDP) a noté une recrudescence des plaintes liées à la diffusion de contenus sur la plateforme mondiale de partage de vidéos, YouTube.

M. Seydina Diop, chargé des relations institutionnelles pour Google Afrique Francophone a au cours de ses présentations, décrit les différents outils que les agents de la CDP peuvent utiliser dans le traitement des plaintes reçues. Les agents ont pris connaissance des règles qui régissent la communauté de la plateforme. M. Diop s’est soumis aux questions et aux préoccupations des agents en ce qui concerne le fonctionnement des entités et démembrements de la société Google : YouTube, Gmail, Google Plus, ect…

Une collaboration avec Google Afrique Francophone va être mise en place avec des formations permanentes tout au long de l’année afin de mieux outiller les agents de la Commission de protection des Données Personnelles dans l’exécution de leur travail quotidien. Ce volet concernera plus particulièrement le renforcement des capacités mais également la mise à disposition des outils plus pointus et efficients en termes de signalement et de suppression de contenus illégaux.

(Source : CDP, 1er aout 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)