twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Focus sur la dématérialisation des procédures : La Douane s’ouvre au grand public

samedi 15 novembre 2014

L’administration douanière sénégalaise a exposé aux opérateurs et à ses partenaires son système informatique, jeudi dernier. L’objectif était d’amener l’ensemble des acteurs à s’approprier ces outils de facilitation et de sécurisation des procédures.

La Direction générale des douanes a organisé, jeudi, une journée dénommée « Pleins feux sur la dématérialisation des procédures administratives et des formalités douanières », qui a réuni les opérateurs, acteurs et partenaires des douanes. Le motif de cette rencontre était de susciter des échanges et le partage d’informations fiables sur les différents outils de dématérialisation mis en place par la douane avec une ambition forte d’assurer la mobilité et de répondre aux défis de l’heure : vitesse, rapidité, réduction du temps et du coût des procédures. 

Selon Alioune Dione de la direction des systèmes informatiques douaniers, « l’administration des douanes a mis en œuvre un ensemble d’outils de plateformes informatiques, mais ça n’aura de sens que si c’est partagé avec ceux à qui ces outils sont destinés ». Cela explique donc cette volonté forte de la douane de s’ouvrir au grand public pour lui donner la bonne information. Notamment sur les différentes étapes qui ont marqué l’évolution du système information depuis la mise en place de Gaindé en 1990 (il permet un peu de gérer le dédouanement) jusqu’à Gaindé intégral qui est l’intégration de l’ensemble des applications. Comme l’a rappelé le coordonnateur de l’administration des douanes, Aly Diagne, le système Gaindé a beaucoup évolué et a donné aujourd’hui différentes plateformes à partir desquelles toutes les phases de dédouanement sont gérées. « Nous sommes partis de loin et nous sommes arrivés à un moment où les seuls documents qui n’ont pas encore été dématérialisés sont la facture et le connaissement pour des raisons extérieurs », a soutenu le colonel Ousmane Mbengue, président du comité de suivi de la dématérialisation. « Les connaissements obéissent à des logiques de règlementation internationale, et pour l’instant, ils se font encore sur papier », explique-t-il.

« En organisant cette journée sur la dématérialisation des procédures administratives et des formalités douanières, vous entendez, en même temps, lancer la nouvelle application dénommée, Gestion des régimeséconomiques de Gaindé intégral », affirme le représentant du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, le colonel Pape Thialaw Fall. Ce dernier s’est réjoui de l’initiative qui « marque une étape importante dans la dynamique de sensibilisation sur la dématérialisation des procédures et formalités du commerce extérieur. 

Adama Mbodj

(Source : Le Soleil, 15 novembre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)