twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fibres optiques : Orange Burkina promet « une expérience client incomparable »

jeudi 18 mai 2017

Les responsables d’Orange ont inauguré, le mardi 16 mai 2017 à Ouagadougou, leurs premières liaisons en fibre optique au Burkina Faso. La cérémonie, présidée par le Premier ministre représenté par la ministre des TIC, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a été également marquée par le lancement des travaux de construction de la fibre optique Ouagadougou-Frontière avec la Côte d’Ivoire.

L’opérateur Télécoms, installé officiellement au Burkina il y a deux mois, poursuit son engagement dans le déploiement des réseaux très haut débit. Le 16 mai 2017, le groupe a procédé à l’inauguration des fibres optiques qui desservent la capitale burkinabè et celles reliant le pays à la frontière avec le Ghana.

Le réseau métropolitain optique de Ouagadougou, d’une longueur de 139 km, est constitué de quatre boucles pour la résilience. Il dessert, selon le Directeur Technique d’Orange Burkina Faso S.A, Eric Daligou, l’ensemble des 12 Arrondissements de Ouagadougou proposant ainsi de l’internet très haut débit.

Egalement, le backbone optique Ouaga-Dakola, long de 197 km, dessert huit grandes localités et assure la sortie du trafic internet et voix à l’international via le Ghana. Le réseau de téléphonie compte plus de 110 millions de clients en Afrique, a confié son PDG, Stéphane Richard. Pour permettre aux populations de vivre une « expérience client incomparable », le groupe français dit avoir entamé un « désenclavement numérique » sur toute la ligne.

Changer le quotidien de plusieurs millions de Burkinabè…

Au Burkina Faso, ce désenclavement numérique est en marche, selon les dires de Stéphane Richard. Orange promet une transformation numérique du Burkina Faso. Ainsi, après l’inauguration des fibres optiques, le top départ des travaux de construction de la fibre optique reliant Ouagadougou à la frontière avec la Côte d’Ivoire, a été donné par la ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, représentant le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Selon les propos de la ministre des TIC, le développement de l’économie numérique est pris en compte dans le nouveau référentiel de développement, le PNDES. Elle a exprimé toutes ses reconnaissances au Groupe et a fait savoir que ce projet entre dans le cadre du processus de « digitalisation » du Burkina Faso.

« Il s’agit d’un réseau de nouvelle génération », a-t-elle noté. La fibre optique reliant Ouagadougou à la frontière avec la Côte d’Ivoire, longue de 580 km, passera par Bobo-Dioulasso et promet un très haut débit des trafics voix et data. A la fin des travaux, le réseau couvert en fibre optique au Burkina atteindra, selon les responsables d’Orange, 916 km pour un investissement total d’environ 10 milliards de F CFA. « Il s’agit d’un investissement majeur qui va changer le quotidien de plusieurs millions de Burkinabè », a dit le PDG d’Orange, Stéphane Richard.

A écouter le Directeur Technique d’Orange Burkina, Eric Daligou, la fibre optique Ouaga-Frontière avec la Côte d’Ivoire en construction va traverser deux régions essentielles du Burkina : le Centre et l’Ouest.

« L’idée de ces fibres est d’aller récupérer le trafic internet en sorties de mer. On a deux sorties de mer vu qu’on est un pays enclavé. Notre première sortie, on l’a fait à travers le Ghana d’où la fibre Ouaga-Frontière du Ghana avec interconnexion avec un de nos opérateurs au Ghana. C’est la deuxième sortie qu’on est en train de construire à travers ce projet (Fibre Ouaga-Frontière avec la Côte d’Ivoire) », a expliqué le technicien en Chef d’Orange Burkina.

Toujours selon lui, les populations devront s’attendre à « une meilleure qualité, une expérience client incomparable » car cela fait partie des ambitions du réseau installé officiellement au « Pays des Hommes intègres » depuis le 16 mars 2017.

(source : Burkina 24, 18 mai 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)