twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fatou Blondin Ndiaye Diop quitte le gouvernement : Les dessous d’un limogeage

vendredi 19 novembre 2010

Un décret présidentiel est tombé le mercredi 17 novembre, le jour même de la fête de Tabaski. Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop, jusqu’ici chargée des Technologies de l’information et de la Communication, a été limogée du gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye qu’elle avait rejoint en juin 2010. Moustapha Guirassy, ministre de la Communication et des Télécommunications, Porte-parole du gouvernement, hérite du portefeuille des Tic. Si Me Wade a habitué les Sénégalais aux limogeages tous azimuts et sous toutes les coutures, cela a quand même été une surprise de voir cette défenestration intervenir le jour même de la Tabaski. Selon certaines sources proches du Palais, cette mesure est une punition. Gorgui, nous dit-on, a été outré de constater que Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop, par ailleurs épouse d’Alioune Blondin Diop, frère de l’opposant Dr Dialo Diop, Sg du Rassemblement national démocratique (Rnd), faisait un lobbying intense pour prendre sa place au ministre Moustapha Guirassy. En fait, nous signalent des sources bien informées, c’est le département des Télécommunications qui intéressait Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop. C’est, en tout cas, ce qu’on lui reproche et qui a agacé Gorgui. Et sans doute, un « contre-lobbying » très discret a été actionné pour régler ses comptes à Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop qui a, par ailleurs, la réputation d’être fort sympathique. Tout est mal qui finit de cette façon-là. Et les formes dans lesquelles ce limogeage a eu lieu (le jour de la Tabaski) sont tellement bizarres que rien n’empêchait au Vieux d’attendre, par exemple, que la fête passe. Ce, d’autant plus que c’est lui-même qui l’avait dénichée et nommée dans des conditions expéditives, sans doute trop. D’ailleurs, beaucoup de membres de la famille de Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop estiment qu’elle n’aurait jamais dû accepter le poste que Wade lui avait offert. Ce, d’autant plus que c’était un doublon avec le portefeuille de la Communication et des Télécommunications géré par Moustapha Guirassy et le poste de conseiller spécial chargé des Tics de Thierno Ousmane Sy. Même le site du gouvernement est en digestion continue, après la Tabaski. Rendez-vous compte que sur gouv.sn (pub gratuite), le nom de Mme Fatou Ndiaye Blondin Diop, qu’il convient de nommer ex-madame le ministre, figure toujours dans la liste du gouvernement. Plus de 30 heures après le mini- réaménagement, rien dans le site officiel du gouvernement. En matière de journalisme, on ne fait pas, en général, de supposition, mais nous nous permettons une. Une société désirant, par exemple, faire des affaires et qui est implantée à l’étranger veut rentrer en contact avec le ministre des Ntic du Sénégal. Cette société va, sans aucun doute, faire des recherches sur Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop. Et non sur Guirassy qui est pourtant le ministre de tutelle. Donc, il va surfer sur le site officiel du gouvernement et tomber sur une mauvaise information.

(Source : L’Observateur, 19 novembre 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)