twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Facebook bloqué avant et après la libération de Karim Wade

vendredi 24 juin 2016

Les autorités redoutaient-elles des rassemblements à l’annonce de la libération de Karim Wade ? Tout porte à le croire car, cette nuit, de minuit à deux heures du matin, il était pratiquement impossible d’accéder à Facebook.

Pourquoi tout d’un coup, personne au Sénégal ne pouvait accéder à Facebook de 0 heure à de 2 heures du matin ? C’est la question que certains adeptes des réseaux sociaux continuent à se poser. Surtout que cela coïncide avec l’heure de la libération de l’ancien ministre de la Coopération internationale, des transports aériens, des infrastructures et de l’énergie.

« J’ai l’habitude de me connecter la nuit étant donné que ceux avec qui je discutent sont aux Etats-Unis. Mais hier, à un certain moment, je ne pouvais plus continuer la discussion car le réseau n’était plus acceptable ». Ces propos sont de ce jeune homme trouvé au Rond-Point Jet d’Eau qui continue de se poser des questions sur ce black-out. Mais, la réponse lui est venue après avoir entendu à la radio que Karim Wade a été libéré.

L’inaccessibilité de Facebook a aussi été constatée par ce ressortissant nigérian. Selon lui, cela s’est fait brusquement et il a cru à une panne. Mais après vérification auprès de ses amis, il s’est rendu-compte que ça avait été peut-être fait sciemment.

Ce gérant de cyber sis au marché Dior des Parcelles assainies lui, déplore ce black-out qui, selon lui est en rapport avec la libération de Karim Wade : « c’est surement pour ne pas qu’il y ait des débordements que cela a été fait, mais il fallait penser aux gérants de cyber aussi. Parce que certains clients sont partis quand ils en ont eu assez d’attendre le retour du réseau », déplore-t-il.

Pour ce « Karimiste », nul doute que c’est l’inaccessibilité momentanée de Facebook qui a fait qu’il n’y avait pas « des milliers de personnes pour accueillir le Président Karim », déclare-t-il, avant de marteler : « parce que si vous vous souvenez des rassemblements en Egypte, leur réussite a été rendue possible par les messages envoyés via les réseaux sociaux ».

(Source : Pressafrik, 24 juin 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)