twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Face aux sanctions américaines, Huawei se dote de son propre système d’exploitation pour contourner Android

vendredi 22 mars 2019

Face aux menaces des sanctions qu’imposent les Etats-Unis et l’Union européenne au géant des télécoms chinois Huawei, l’opérateur envisage désormais d’autonomiser l’entièreté de sa chaine de production. Dans ce sillage, et en prévision d’une éventuelle interdiction d’utiliser le système d’exploitation américain Android, le PDG de Huawei Richard Yu, a annoncé que l’opérateur a développé son propre système d’exploitation : « C’est notre plan B. Mais bien sûr, nous préférons travailler avec les écosystèmes de Google et de Microsoft », explique Richard Yu.

Même si dans son propos, le patron de Huawei essaie de relativiser, l’on comprend clairement que face à la dure réalité des sanctions, le géant chinois se dirige vers une indépendance complète de sa chaine de production, surtout vis-à-vis des Etats-Unis et de l’Europe. Une indépendance qui sera toutefois étendue dans la durée, du fait de la dépendance que Huawei a aujourd’hui avec des géants américains comme Google, Microsoft et Qualcomm. De l’aveu même du patron de Huawei, « L’économie américaine profite de nous. Dans cette industrie, personne ne peut tout faire tout seul. Chacun doit travailler avec d’autres entreprises ».

Notons que toutes ces annonces interviennent dans un contexte de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Huawei, fleuron chinois des télécommunications est la principale cible américaine. D’ailleurs l’entreprise fait l’objet d’une procédure judiciaire aux Etats-Unis pour Vol de technologie et violation de sanctions. Aussi, le gouvernement américain met la pression sur ses alliés européens de cesser d’utiliser les équipements 5G de Huawei, au prétexte que ceux-ci seraient un outil d’espionnage en faveur de la Chine. En retour, le groupe télécoms a porté plainte contre les Etats-Unis. En attendant l’issue de cette procédure judiciaire, Huawei travaille à rendre sa chaine de production indépendante vis-à-vis des Etats-Unis.

Jephté Tchémédié

(Source : Digital Business Africa, 22 mars 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)