twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Face au développement de leur secteur : Les câblodistributeurs exigent une réglementation juridique

jeudi 5 mai 2011

Conformément au principe de droit, selon lequel, « la loi doit s’adapter aux situations actuelles », les « Câblodistributeurs » exigent la signature de leur convention de concession. Celle qui doit régir l’exercice de leur métier (la distribution de télévision par câble), face à l’absence de dispositions réglementaires concernant le secteur. Et le président de Sortec, Cheikh Sène et ses camarades, veulent l’entrée en vigueur de ladite convention. Ils étaient en conférence de presse hier, à la maison de la culture Douta Seck.

La société de redistribution de télévision par câble ne conçoit pas le blocage de la signature de la convention de concession. En effet, le Soretec s’interroge sur le retard de son entrée en vigueur. Surtout que le Sénégal a ratifié le traité relatif au commerce des services intérieurs dont l’objectif consiste à libéraliser le secteur. Ensuite, les câblodistributeurs affirment avoir rempli les conditions imposées par les autorités, pour l’obtention de ce document. « Nous avons rempli toutes les exigences de l’Etat, mais notre demande est toujours rangée dans les tiroirs des autorités étatiques », s’est indigné le président de la Soretec, Cheikh Sène. En effet, face aux difficultés d’exercice de leur métier (la redistribution de télévision par câble), les câblodistributeurs ne réclament qu’une chose : la réglementation de leur secteur, en signant la convention de concession. Mais, après dix ans de combat, les câblodistributeurs doivent encore patienter. Même s’ils remplissent toutes les conditions requises. « D’abord nous nous sommes regroupés, au sein d’une structure nationale avec un statut de Groupement d’Intérêt Economique (GIE). Ensuite, nous avons régularisé nos activités avec les chaînes concernées, à travers la signature d’un protocole avec ABSAT. Enfin, nous avons mis en place une inter-commission, chargée de rédiger la convention de concession et un cahier de charge », a informé le président de la Soretec. Avant d’ajouter : « mais jusqu’à présent, ce dossier est toujours dans les tiroirs du ministre. Inapplicable faute de signature ». Seulement le député libéral justifie la passivité du ministre de tutelle par la concurrence. « Les détenteurs de chaînes de télévision, promoteurs de publicités mensongères sont les responsables de ce blocage », a laissé entendre Amadou Diarra. Abondant dans le même sens, le représentant du ministre de la communication, réconforte les concernés, déclarant que d’ici peu la convention verra le jour, tout est fin prêt. Ainsi, soucieux du sort de ses clients, suite au retard de cette signature, l’avocat Me El Hadj Diouf propose « un arrêté ministériel visant à protéger les câblodistributeurs ». Pour rappel, la Soretec est une structure, mise sur pied par des câblodistributeurs afin de mettre fin à l’agression « sauvage » qu’ils subissent, de la part des gardiens du respect de la légalité.

Seynabou Fall

(Source : L’Office, 5 mai 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)