twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Face à la gouvernance de l’Internet : L’Afrique de l’Ouest définit ses stratégies

mercredi 19 juillet 2006

L’Institut Panos Afrique de l’Ouest (Ipao) a ouvert, à Saly Portudal (Mbour), un atelier régional sur le thème « Gouvernance des technologies de l’information et de la communication et stratégies post-sommet mondial sur la Société de l’information (Smsi) en Afrique de l’Ouest et du Centre ».

C’est Joseph Ndong, ministre des Postes, Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information et de communication (Ntic) qui a présidé la cérémonie d’ouverture, jeudi dernier, de cette rencontre de 3 jours. Selon le coordonnateur du programme Nouvelles technologies de l’information et de communication de l’Ipao, Ken Lohento, l’atelier a un double objectif : faire de bilan et le point sur la mise en place, la mise en œuvre des politiques des nouvelles technologies en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Depuis 10 ans, soutient-il, « les Ntic ont pénétré les territoires de ces deux régions ». Poursuivant, il a fait noter « qu’on a commencé à mettre en place les politiques, afin de développer certaines technologies. Il sera donc question, au cours de la rencontre de Saly, d’évaluer la prise en compte des enjeux prioritaires des politiques des Tic, par les différents acteurs, particulièrement le projet « Centre sur les politiques internationales des Tic (Cpiao) de l’Institut Panos. Le second objectif étant, selon M. Lohento, de contribuer à la préparation de l’Afrique au forum sur la gouvernance de l’Internet qui se tiendra en novembre prochain à Athènes (Grèce). Ce forum, a-t-il expliqué, « est un mécanisme qui a été mis en place par les Nations Unies, à la fin du sommet mondial, afin de mieux réfléchir et trouver des stratégies pour faire face à la gouvernance de l’Internet. Au total, il s’agira, au moment où le Cpaco se trouve dans sa 2ème année, de voir « comment nous pouvons faire face aux défis de la région et de quelle manière aider les acteurs africains à mieux se préparer pour avoir un vrai impact au Forum sur la gouvernance de l’Internet », a conclu M. Lohento. En ouvrant la rencontre, Joseph Ndong, ministre des Postes, télécommunications et des Ntic, s’est félicité pour sa part du choix du Sénégal pour abriter une telle rencontre. Un choix qui est pour lui une marque de reconnaissance des initiatives prises par Me Abdoulaye Wade, président de la République, de surcroît coordonnateur du volet Ntic du Nepad et père de la solidarité numérique.

Selon Joseph Ndong, « la problématique de la gouvernance est au cœur de tous les processus de développement », ajoutant qu’une gouvernance transparente et inclusive constitue un élément essentiel pour atteindre le succès et l’adhésion populaire à l’ensemble des actions du gouvernement. Le ministre Ndong considère l’atelier de Saly comme une véritable opportunité de concertation et d’échange de stratégies pour les régions Afrique de l’Ouest et du Centre représentées par une quarantaine d’experts de la société civile, du secteur privé, des institutions publiques ainsi que des partenaires internationaux.

Il faut retenir que l’atelier sera mis à profit pour remettre à Olusegun Oruame, éditeur du IT Edge Magazine du Nigeria, le prix « Ipao sociétés de l’information », dont le thème est : « Tic, gouvernance démocratique et développement en Afrique de l’Ouest et du Centre ».

AMATH SIGUI NDIAYE

(Source : Le Soleil, 19 juillet 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)