twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Face à l’augmentation des bacheliers :Le Sénégal mise sur l’enseignement à distance

vendredi 25 mars 2011

Le Sénégal veut s’appuyer sur les réseaux d’enseignement et de recherche pour développer l’enseignement à distance et faciliter ainsi la gestion des effectifs importants des bacheliers. Ainsi pour favoriser une bonne collaboration entre ces réseaux qui gèrent cette forme d’enseignement , l’Association des Universités africaines (Aua) en collaboration avec le Réseau Régional pour l’éducation et la recherche pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Wacren) et le Réseau d’Education et de recherche du Sénégal (Senrer) organise depuis hier, jeudi, à Dakar une rencontre.

L’enseignement à distance constitue un levier important pour gérer l’augmentation des bacheliers. C’est en substance la déclaration faite hier, jeudi, par le ministre en charge de l’enseignement supérieur des Collèges Universitaires Régionaux (CUR) et de la Recherche Scientifique Amadou Tidiane Bâ. C’était à l’occasion de l’ouverture de l’atelier sur la coopération initiée par l’Association des Universités africaines (Aua) en collaboration avec le Réseau régional pour l’éducation et la recherche pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Wacren) et le Réseau d’éducation et de recherche du Sénégal (Senrer).

Selon le Pr Amadou Tidiane Bâ qui s’exprimait en marge de cette rencontre, « Ces réseaux sont très importants et ils arrivent opportunément au Sénégal parce qu’avec l’augmentation de bacheliers nous ne pouvons plus continuer à assurer les enseignements de façon traditionnelle. Nous sommes obligés d’envisager l’enseignement à distance et ce sont ces réseaux qui peuvent nous aider à régler cette question de l’enseignement à distance ».

Le ministre ajoutera qu’ « Au niveau de la recherche aussi ces réseaux permettent la circulation de l’information, parce que maintenant dans le domaine de l’information pour avancer il faut savoir ce qui se fait ailleurs et ces réseaux vont permettre aux chercheurs installés au Sénégal de chercher les informations là où elles se trouvent ». C’est ainsi qu’il a confié qu’ « Au Sénégal beaucoup de choses sont en train d’être faites en ce qui concerne l’enseignement à distance. Mais nous sommes en train d’installer le système avec l’aide de l’Agence de l’informatique de l’Etat. Et d’ici la fin de l’année 2011 avec un projet que nous avons mis en place avec l’appui de la Banque Mondiale toutes les universités du Sénégal seront inter connectées et seront connectées aux réseaux de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale. « .

Pour Boubacar Barry, le chargé des programmes à l’Aua , « nous pensons qu’avec la mise sur place des réseaux et avec l’appui des pays du Nord nous allons avoir un réseau continental ». C’est dans ce cadre d’ailleurs, qu’il soutiendra que « ce séminaire nous permettra de faire des échanges d’expériences sur ce qui se passe avec Renater (le réseau pour l’enseignement et la recherche français) et les délégués des réseaux nationaux ».

A noter que cette rencontre de deux jours (24 au 25 mars) qui a pour objectifs de favoriser des discussions et l’adoption d’un plan stratégique ainsi que la mise en place d’un Conseil d’administration intérimaire, permettra à travers un protocole d’accord entre le Wacren et le Rénater de définir des axes de collaboration entre les pays de l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique centrale et la France voire l’Europe et le monde

Mamadou Amadou Diop

(Source : Sud Quotidien, 25 mars 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)