twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Évaluation du partenariat : comment France Télécom truste les richesses de la Sonatel

mardi 10 mai 2016

Hier, votre site Dakarmatin.com se penchait sur le contrôle total de la stratégie de la Sonatel par la France, via France Télécom (FT), actionnaire de référence d’Orange, mais aussi sur les projets d’externalisation qui, selon des travailleurs sénégalais de la boîte, vise à laisser une coquille vide au Sénégal. Aujourd’hui, nous vous ferons une évaluation de ce partenariat inéquitable qui découle sur l’accaparement des richesses de la Sonatel par FT.

En plus du contrôle total de la stratégie de la Sonatel, la France fait main basse sur les richesses de la société de téléphonie sénégalaise. En effet, les sources bien au fait de Dakarmatin.com notent le paiement d’une « taxe d’utilisation » de la marque Orange de plus de 1% du chiffre d’affaires. En plus du paiement de la « taxe de management fee » pour les supposés services d’assistanat que FT nous rend, sans compter le paiement pour eux des frais de support et assistance de soi-disant experts.

Par ailleurs, il convient de souligner le détournement de trafic. Autrement dit, la signalisation des appels internationaux d’Orange Mali, notre filiale du Mali qui passait naturellement par Dakar du fait de sa position d’hub sous-régional transite maintenant directement par la France.

Aussi, comment expliquer ces produits, services et applications internes imposés par le partenaire FT (livebox, Orange et moi, Oceane, swam etc.) alors que des solutions viables existent en local ?

Un autre fait qui confirme le caractère indu de ce partenariat FT-Sonatel, les marchés gagnés facilement par ATOS dirigé par Thierry Breton qui est également membre du Conseil d’administration, d’où les conflits d’intérêts.

(Source : Dakar Matin, 10 mai 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)