twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Espionnage sur WhatsApp et Ingérence via Facebook dans les élections en Afrique de l’Ouest : des sociétés israéliennes indexées

vendredi 17 mai 2019

Faire des appels sur l’application WhatsApp ne serait plus sûr. La société israélienne NSO, spécialisée dans la surveillance informatique a profité d’une faille dans la sécurité tant chantée de l’application et a réussi à incruster un logiciel espion lui permettant d’avoir accès aux données des utilisateurs, à travers un appel.

Selon le Financial Times qui donne l’information, le logiciel introduit par NSO, appelé Pegasus, pour espionner les usagers est un programme à même de transformer un téléphone en micro et caméra aux fins de s’infiltrer dans les mails ou collecter des données à l’insu de la victime.

Incapable à ce jour de savoir le nombre de ses utilisateurs qui ont été touchés, WhatsApp qui appartient à Facebook a travaillé d’arrache-pied pour circonscrire la saignée et a réussi à mettre à la disposition de ces inconditionnels une nouvelle version qui reste pour l’heure à l’abri de toute action des malfaiteurs. NSO nie les accusations portées à son encontre.

Un délit en cache un autre

Pendant ce temps, une autre entreprise israélienne basée à Tel Aviv, de Conseil politique et lobbying a été empêchée d’agir sur Facebook après que ses liens avec de faux comptes ont été découverts. C’est une information révélée par le responsable de la politique de cybersécurité de Facebook, Nathaniel Gleicher.

Selon ce cadre du réseau social le plus fréquenté au monde, la société israélienne en question se trouve à l’origine de la création de faux comptes pour influencer les élections dans des pays d’Afrique sub-saharienne, en Asie et en Amérique Latine. Et il se trouve que le Sénégal fait partie des cibles de Archimedes Group même si le géant du net, Facebook, n’a pas encore établi que la société israélienne agissait pour Tel Aviv.

Dans tous les cas, Facebook a agi dès qu’il a détecté les activités délictuelles de Archimedes. Ainsi, 65 comptes Facebook, 161 pages Facebook et 4 comptes Instagram ont été désactivés. Pour réussir son coup, Archimedes Group a investi en annonces 800 000 dollars depuis 2012, a révélé Nathaniel Gleicher selon qui, les enquêtes de Facebook ont pu déceler le modus operandi de la société Israélienne.

Les comptes utilisés se faisaient passer pour des agences de presse locale des pays ciblés et ont, distillé des informations pour faire pencher l’opinion dans le sens voulu par les commanditaires de ses agissements.

(Source : Dakar Actu, 17 mai 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)