twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Espace : le premier satellite nigerian sur orbite

lundi 6 octobre 2003

Le Nigeria vient de placer son premier satellite sur orbite. D’un coût de 13 millions de dollars, l’engin est conçu pour la surveillance des ressources en eau, l’érosion des sols, la déforestation et les catastrophes naturelles, selon le porte-parole de l’Agence de recherche et de développement spatial, Solomon Olaniyi.

Le projet vise également la protection des infrastructures militaires, des oléoducs et des installations d’exploitation pétrolière. Selon le correspondant d’Associated Press, l’un des plus grands exportateurs de pétrole au monde, le Nigéria voit des centaines de milliers de barils pompés chaque jour par des voleurs. Au même moment, le gouvernement s’efforce d’assurer à une population estimée à 132 millions d’âmes, une fourniture adéquate en eau potable, en soins de santé primaire et en matière d’éducation. Toujours selon l’agence, en dehors des villes capitales des Etats, la plupart des villages n’ont ni eau potable, ni électricité, alors que 70 %. ’

Par ailleurs, Des routes du pays ne sont que de simples sentiers défoncés et que 30 % des nigérians sont analphabètes. Les statistiques de la Banque mondiale indiquent un revenu per capita de 290 dollars et un maillage téléphonique de moins de 1 %.

Ce premier satellite nigérian a été construit par la Société Surrey Satellite Technology domiciliée en Angleterre en collaboration avec des techniciens nigérians formés au Royaume Uni. Quant au lancement, il a été effectué à bord de la fusée russe Kosmos 3 M. Une équipe de 15 scientifiques nigérians est chargée de la gestion du satellite pour sa durée de vie qui est de 7 ans, a indiqué Olaniyi à Associated Press.

(Source : Le Soleil 6 octobre 2003)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)