twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Escroquerie en ligne : 80 nigérians dans les fiches du FBI

dimanche 25 août 2019

Suite à la retentissante arrestation de Obinwanne Okeke, icône nigériane du business, les procureurs fédéraux du ministère de la Justice des États-Unis ont déclaré jeudi que 80 personnes aux États-Unis et au Nigeria auraient volé environ 1,1 milliard de dollars à travers des stratagèmes frauduleux en sept mois, rapporte le Washington Post.

« Au cours des sept premiers mois de cette année, les centres de traitement des plaintes relatives à la criminalité en ligne par le FBI (Bureau fédéral des enquêtes) ont reçu près de 14 000 plaintes de victimes signalant des incidents de compromission de courrier électronique (BEC), avec une perte totale de 1,1 milliard de dollars », a déclaré Paul Delacourt, le directeur adjoint du FBI en charge du dossier.

En réaction à ces chiffres de la Justice américaine, Abike Dabiri-Erewa, président de la Commission de la diaspora nigérienne (NIDCOM), a déclaré vendredi que le gouvernement nigérian extraderait environ quatre-vingts Nigérians accusés d’avoir fraudé dans certaines régions des États-Unis d’Amérique.

“Nous reconnaissons le fait que l’accusation ne signifie pas la culpabilité, et nous espérons que tous les accusés seront jugés équitablement et rapidement. Nous demandons également aux personnes accusées au Nigéria de se rendre volontairement aux autorités américaines pour clarifier la situation. Faute de quoi, le gouvernement nigérian devrait les extrader si les traités internationaux pertinents entre les deux gouvernements sont invoqués”, a déclaré cette femme à la tête de l’une des diasporas africaines les plus prolifiques en envois de fonds.

Autre réaction, celle de Ibrahim Magu, président de la Commission sur la criminalité économique et financière. “Il est très embarrassant de savoir que sur 80 présumés fraudeurs, 70 sont des Nigérians”, a-t-il laissé entendre, appelant à une véritable stratégie dans la lutte contre la cyber-criminalité.

Albert Savana

(Source : Financial Afrik, 25 août 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)