twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Epinglés pour manquements dans leurs programmes : Le Cnra met en demeure WalfTv et la Rdv

vendredi 2 novembre 2007

Le Conseil national de régulation pour l’audiovisuel (Cnra) a procédé, avant-hier, à la publication, de son avis trimestriel. Lequel épingle certaines chaînes de télévision et stations de radio de la place pour « manquements ». Un manquement qui a valu à WalfTv et à la Rdv une mise en demeure.

Critiqué pour son « apathie » face aux « dysfonctionnements et aux dérapages » dans le paysage audiovisuel, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a décidé de s’enhardir. En effet, il a servi une mise en demeure au Groupe Wal Fadjri et à la Radio Dunya Vision (Rdv) pour certains « manquements constatés ».

L’annonce a été faite par la présidente de cette structure, Nancy Ndiaye Ngom du Cnra, avant-hier, lors de la restitution de son avis trimestriel. Selon ledit avis, ces manquements ont trait, concernant le groupe Wal Fadjri, à « des dérapages dans l’émission Xumb té dagane qui débute sur les images tournant en dérision l’institution du Président de la République et un montage caricatural sur les propos d’un officier au sujet de recrutement de femmes dans l’Armée ».

Quant à la Rdv, il lui est reproché de « persister à diffuser sur ses antennes, malgré la saisine du Cnra, une publicité obscène relative à un produit dénommé Ngoora Keng ».

La Radio télévision du Sénégal (Rts), elle aussi, n’a pas échappé à cet avis. Même si elle n’a pas reçu une mise en demeure. En effet, il est reproché à la télévision nationale « un déficit de pluralisme et d’équilibre dans les domaines politique, syndical et culturel du point de vue des programmes ».

D’une manière générale, le Cnra constate à travers ces télévisions « une prédominance des séries télénovelas, films aux contenus non conformes à nos valeurs culturelles, au détriment de la production nationale ; une profusion de clips et de danses « obscènes » ; une publicité et/ou mensongère, surtout en ce qui concerne les guérisseurs et voyants ; un défilement de sms dont le caractère intempestif est de nature à gêner les téléspectateurs ».

Concernant les radios, la Cnra constate, « pour le déplorer, la persistance de commentaires ne respectant ni les institutions (...) à travers la revue de presse de la Rfm et de Walf Fm notamment, et à travers les émissions interactives(...) »

En outre, le Cnra recommande, entre autres, aux chaînes de télévision de mettre en place un comité interne de visionnage au niveau des télévisions pour éviter, dit-il, les scènes de violences et les images obscènes dans les films et clips diffusés.

Daouda Gbaya

(Source : Le Quotidien, 2 novembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)