twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

En perspective de sommet de Bilbao : Les collectivités locales africaines s’engagent

jeudi 14 juillet 2005

Un forum africain des collectivités locales sur la société de l’information s’est ouvert à Dakar hier, mercredi 13 juillet. Les collectivités locales qui ont initié cette rencontre, vont tenter de trouver des boulevards de convergence leur permettant d’établir des directives opérationnelles en perspective du sommet de Bilbao prévu au mois de novembre prochain. Elles veulent à cette occasion se positionner par rapport aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic). Le président de la République, Me Abdoulaye Wade qui a présidé la cérémonie d’ouverture a plaidé pour la mise en place d’un réseau pour la solidarité numérique dans tous les départements du Sénégal.

En prélude au sommet de Bilbao (Espagne) prévu au mois de novembre prochain, les collectivités locales d’Afrique tentent d’affiner leurs positions. Elles se sont retrouvées hier, mercredi 13 juillet, avec le coordonnateur du Nœud Afrique du réseau « IT 4 ALL » à Dakar autour du thème « gouvernance électronique et solidarité numérique : construire les agendas locaux en Afrique ». Ce forum africain des collectivités locales sur la société de l’information doit permettre d’établir des lignes directrices opérationnelles, de formuler des critères pertinents de sélection de projets susceptibles d’être pris en charge par le fonds de solidarité numérique. Ces critères devraient, par ailleurs, être soumis au sommet de Bilbao dans le cadre d’une réflexion sur le développement de la gouvernance électronique appliquée à toutes les dimensions de la vie économique, politique et sociale. Il s’adresse, en fait, aux collectivités locales d’Afrique et à leurs partenaires institutionnels, académiques et privés.

Le président du Conseil régional de Dakar, Abdoulaye Faye, par ailleurs, maître d’œuvre du forum d’indiquer que « les résultats des thèmes qui seront traités constitueront un jalon permettant de positionner l’action des collectivités locales africaines dans la gouvernance électronique et la solidarité numérique ». Cette rencontre de Dakar va, selon lui, permettre d’élaborer une déclaration de principes et un plan d’action. Il va, de l’avis de Abdoulaye Faye, s’articuler autour de la mobilisation des représentants des collectivités locales d’Afrique et la mise à leur disposition d’une plate-forme pour porter leur engagement en faveur de l’usage des Tic pour la gouvernance en développant des programmes de proximité, adaptés aux besoins des citoyens. Le président du Conseil régional de Dakar explique que ce plan d’action va, en outre, porter sur l’arrimage des collectivités locales d’Afrique à la société de l’information par la suppression de toutes les formes d’aliénation, d’exploitation, la mise en œuvre, au service de l’Afrique et des africains de toutes les ressources matérielles intellectuelles et morales du continent et par le choix des voies les plus rapides autorisées par les formes modernes d’organisation et de gestion. Mais aussi sur l’utilisation des stocks et potentialités scientifiques de l’humanité.

Le président de la République, Me Abdoulaye Wade qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ce forum a souhaité que nous restions au cœur, mais non en marge des opportunités que peuvent offrir les Tic. Il a fait la situation générale des Tic en Afrique pour déplorer le fait que l’Afrique représente dans la population mondiale 15 % et fait moins de 2 % de la communication mondiale). « Le monde appartient à ceux qui ont de l’expertise et de la vitesse » a-t-il souligné. Le chef de l’Etat a affirmé avoir donné des instructions au Premier ministre, Macky Sall pour la mise en place d’un réseau pour la solidarité numérique dans tous les départements du Sénégal. Notre pays qui est parmi les pays africains, un des plus avancés dans ce domaine est en passe d’être dépassé par le Mali, a t-il indiqué.

Ibrahima Lissa FAYE

(Source : Sud Quotidien, 14 juillet 2005)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)