twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

En compagnie des éléments de la police des Parcelles Assainies, l’ARTP démantèle un réseau de fraudeurs des appels : L’informaticien de l’hôpital de Grand-Yoff activement recherché, sa femme sous les verrous

mercredi 9 septembre 2015

Après la première opération au cours de laquelle, avec le concours de la police, elle avait appréhendé trois délinquants de nationalités étrangères, l’ARTP vient à nouveau de taper fort.

En effet, l’agence dirigée par Abdou Karim Sall, après avoir identifié des appels frauduleux provenant de l’étranger, a saisi le commissaire des Parcelles Assainies, pour à nouveau, procéder au démantèlement d’un réseau. Accompagnés d’éléments de la police des Parcelles Assainies, dont la collaboration a été remarquable, les agents de l’ARTP ont fait une descente à la Patte D’oie, dans la maison où les appels avaient été localisés.

Sur place, ils vont trouver 133 Sims, 4 sim-box de 8 sims et une sim-box de 32 sims du réseau Expresso, des routeurs et du matériel informatique destinés à réaliser l’opération de terminaison de trafic frauduleux sur le territoire sénégalais. Ils ont procédé à l’arrestation sur place de l’épouse du cerveau de l’opération qui se trouve être l’informaticien de l’Hôpital de Grand-Yoff, activement recherché par la police. Cette famille de trafiquants d’appels est donc de nationalité sénégalaise cette fois-ci, certes avec des complicités à l’étranger, puisqu’il a été constaté par les agents de l’ARTP, des reçus de virement et des bordereaux d’envoi et de retrait Western Union avec la Jordanie. Cette opération vient renforcer la dernière qui avait permis de saisir 634 sims et 133 sims du même réseau Expresso, qui est, semblerait-il, l’opérateur le plus visé par les trafiquants.

N’empêche, l’ARTP veille sur tous les autres opérateurs qui sont eux aussi, sous la menace du trafic de leur réseau. Ainsi, les réseaux Orange et Tigo sont étroitement surveillés pour éviter des pertes des trafics internationaux et locaux, préjudiciables à l’économie nationale.

Pour le moment, les dispositions prises par l’ARTP pour démanteler les réseaux frauduleux semblent performantes, et les Dailers disséminés dans plusieurs pays leur permettent de localiser tous les appels suspects, en détectant les canaux des appels dénommés les routes grises...

(Source : Dakar Actu, 9 septembre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)