twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Emploi : Quand Orange fait rêver les étudiants

dimanche 27 juillet 2014

Les résultats de l’étude menée par le cabinet Performances Group, en partenariat avec la Junior Entreprise de BEM–Bordeaux École de Management et Afric Seacrh sont sans surprises quant au nom de l’entreprise préférée des étudiants sénégalais. Il s’agit de la SONATEL qui trône à côté de la SENELEC et du Port, loin devant Tigo et Expresso ses concurrents.

La vie change avec Orange : Ce slogan, les étudiants y croient fortement. Non pas à cause de la publicité, mais parce qu’ils voient l’avenir en grand avec cette entreprise. C’est ainsi qu’il faut comprendre les résultats d’une étude menée par le cabinet Performances, en partenariat avec la Junior Entreprise de BEM – Bordeaux École de Management et Afric Search. En effet, la SONATEL est la destination première des étudiants qui la cite en premier pour répondre à la question de savoir dans quelle entreprise ils aimeraient commencer leur carrière à la fin de leur formation. « La SONATEL est préférée par 21,2% des étudiants en écoles de commerce, et 13% des étudiants en école d’Ingénieurs. Ces derniers représentent l’essentiel des besoins en compétences de la société de Télécommunication. La notoriété de l’entreprise, opérateur historique du Sénégal, contribue certainement au choix premier des futurs diplômés interrogés. La structure est également saluée par les étudiants pour les partenariats privilégiés signés avec certains établissements d’enseignement, tels l’ESMT, l’École Supérieure Multinationale des Télécommunications », lit-on dans le rapport dont nous avons reçue copie. Un résultat sans surprise pour qui connait la place qu’occupe la SONATEL dans l’économie sénégalaise et ses performances économiques qui contribuent fortement à soutenir les efforts de développement des autorités gouvernementales. L’étude nous informe que la spontanéité des réponses servies par les étudiants a permis d’établir un classement des 20 entreprises préférées des étudiants. Ainsi, la SONATEL arrive en tête avec 17,% en moyenne des premières réponses devant la SENELEC et le Port Autonome de Dakar.

La surprise du classement provient sans nul doute de la SENELEC, qui arrive deuxième du classement. « L’opérateur de distribution de l’énergie fait partie des tops 5 dans trois des quatre catégories de répondants représentées, à savoir dans les écoles de commerce, les écoles d’ingénieurs et les universités publiques », s’étonne l’étude. Peut-être à cause de sa mauvaise image dans l’imaginaire populaire du fait des nombreux délestages qui ont fini de saper sa notoriété et toute idée de qualité de service. Car à cette seconde place, beaucoup aurait parié sur Expresso et ou Tigo. Mais les principaux concurrents de la SONATEL, en 11ème position pour Expresso, alors que Tigo, le 3ème opérateur ne figure pas dans le top 20 de l’enquête.

Selon l’étude, le contexte socio-économique actuel du Sénégal oblige les étudiants à réviser l’ordre de leurs motivations en termes de choix d’entreprise. Bien avant le sujet de la rémunération, les motivations premières mises en avant concernent les possibilités de développement et de progression au sein de la société, en parallèle à l’image que reflète l’entreprise. « Le niveau de rémunération n’arrive qu’en troisième place. D’autres motivations comme la perspective d’une carrière à l’international, la notoriété de l’entreprise, le respect et la valorisation des collaborateurs, ainsi que la capacité d’innovation viennent s’ajouter à cette liste élaborée par le cabinet Performances Groupe. Il est assez surprenant de constater le positionnement de critères comme la stabilité et la garantie de l’emploi. Cela réaffirme la caractéristique de ces représentants de la génération Y, davantage motivés par la multiplication d’expériences courtes dans des structures différentes », précise l’enquête.

La tendance notée chez les étudiants en dernière année est d’intégrer des grandes entreprises ou la fonction publique. Au Sénégal, les étudiants interrogés présentent une nette préférence pour les grandes entreprises (39,6%) et pour la fonction publique (30,1%). Les PME, qui constituent l’essentiel du tissu économique, attirent moins de 2% des répondants. Une tendance à inverser pour soutenir l’auto emploi car il est de notoriété que la croissance économique est portée par les PME et PMI et leur créativité.

Il faut souligner que cette enquête du cabinet Performances, en partenariat avec la Junior Entreprise de BEM – Bordeaux École de Management a enregistré la participation d’étudiants provenant d’Écoles de Commerce (6.78%), d’Écoles d’ingénieurs (14.41%), d’Universités privées (31.57%) et d’Universités publiques (47.25%).

Amayi Badji

(Source : Réussir Business, 27 juillet 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)