twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Effets antisociaux des réseaux sociaux : WhatsApp, Facebook, Twitter…indexés

lundi 2 octobre 2017

Les réseaux sociaux ont sensiblement changé les paradigmes de la communication sociale et des relations interpersonnelles. Que ce soit WhatsApp, Viber, Twitter, Facebook et Snap entre autres. Si pour certains, c’est pour un usage professionnel, pour d’autres, c’est à mauvais escient. Chacun a sa façon de voir la situation d’après certains utilisateurs. Certains internautes investissent les réseaux sociaux pour se connecter et discuter entre amis, faire des échanges de photos et vidéos et parfois même chercher de l’information car tout se passe via l’internet et ça les aide beaucoup même s’il y a des problèmes à ce niveau. Confirment-t-ils. La toile leur permet d’entrer en contact avec le reste du monde. Ils affirment rester connectés en majeure partie à ces réseaux sociaux car ces derniers leur servent de moyens de travail et facilitent les démarches en milieu professionnel.

Les technologies continuent toujours de faire des victimes. La plupart des individus les utilisent en méconnaissance de cause. Ils s’en servent comme espace de tiraillement ou de conflit. Pour d’autres, c’est pour faire le buzz et être vus par les internautes. A l’occasion, on se crée des ennemis pour de simples futilités.

Même si les réseaux sociaux présentent plusieurs facettes, l’usage professionnel garde toujours sa place dans le domaine des technologies de l’information et de la communication(Tic).

D’après la vision de certains, les réseaux sociaux contribuent de façon néfaste à l’éducation des jeunes. Ces derniers restent 24h/24 et n’ont pas le temps de se concentrer sur leurs leçons. Aussi, les réseaux peuvent-ils induire la paresse intellectuelle et la tricherie.

Pour conclure, la population lance un appel aux autorités étatiques afin de réguler la situation car les choses commencent à prendre une autre tournure…

(Source : Dakar Actu, 2 octobre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)