twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Economie : Eloge au numérique

lundi 4 février 2019

Le numérique ne se résume pas seulement à l’accès aux réseaux sociaux. En l’inscrivant dans nos programmes de formation, il peut générer des emplois.

‘’Le numérique, ce n’est pas être sur Facebook, encore moins sur WhatsApp. En Afrique, on a tendance à assimiler le numérique seulement à la navigation sur Internet’’, déclare Thierno Sakho, expert financier. Il a animé, hier, au Grand théâtre national, une conférence autour de la thématique ‘’Economie numérique et finance participative’’. Le numérique, poursuit-il, va au-delà de cette appréhension traditionnelle. Car le champ du numérique est large. ‘’Il peut intervenir dans la résolution des problématiques liées à la santé. Par exemple, le passeport médical’’, a-t-il fait savoir. Autre exemple : le numérique utilisé pour optimiser le travail de l’agriculteur, en lui envoyant un maximum de données.

Par ailleurs, il a laissé entendre que, chaque année, au Sénégal, au moins 200 mille jeunes diplômés sont à la recherche d’emploi. ‘’L’Etat ne peut pas satisfaire cette forte demande’’, fait-il remarquer. A ses yeux, il faudra privilégier les formations techniques comme l’informatique ou le digital marketing. ‘’Actuellement, l’accent doit être mis sur l’auto-entrepreneuriat’’, dit-il. Pour ce faire, il s’agira d’encourager ou d’aider des jeunes à monter leur propre boîte pour qu’ils puissent devenir, à leur tour, des pourvoyeurs d’emplois.

Repenser le système éducatif

‘’L’économie numérique peut faire avancer l’Afrique’’, affirme-t-il. A condition qu’on l’insère dans la formation universitaire. Mais l’orateur de souligner que cela est l’affaire des gouvernants qui doivent repenser le système éducatif. Poursuivant, il a rappelé que dans les années 1998, aux Usa, de jeunes étudiants, fraichement sortis de l’université de Stanford, ont monté des projets dans des garages. ‘’C’est comme ça que sont nés les groupes Google, Facebook ou Amazon’’. Les entreprises qui draineront l’économie de demain seront toutes digitales. La preuve en est que, de nos jours, les groupes les plus importants au monde, en termes de valorisation boursière, sont des firmes digitales. ‘’La capitalisation d’Amazon fait 11 milliards de dollars, qui égale le Pib assemblé de toute l’Afrique de l’Ouest’’, renseigne-t-il.

Cette conférence était une activité pour célébrer l’anniversaire de Paykap Mobile Money, une entreprise de transfert d’argent et de paiement électronique par mobile créée en 2018. L’événement a mobilisé des participants venus du Bénin et de la Côte d’Ivoire.

Lassana Nassoko

(Source : Enquête, 4 février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)