twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

E-commerce, une révolution créatrice d’emplois

jeudi 9 avril 2015

Dans un contexte où obtenir un emploi n’est pas une chose facile, le commerce électronique a le vent en poupe et il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Ce boom économique fait les affaires du marché de l’emploi sénégalais.

Depuis 2014, année considérée comme celle du décollage du commerce électronique, le secteur a largement contribué à révolutionner les comportements d’achats. De plus en plus de sénégalais ont recours à internet pour faire leurs achats ou accdéder à des services, le doute n’est donc plus permis quant à l’essor du commerce électronique au pays de la « téranga ».

Le commerce électronique ne fait pas que des heureux côté internautes mais aussi chez de nombreux jeunes sénégalais en quête d’emploi, et qui trouvent dans le développement du e-commerce une opportunité de sortir du « cancan » de la recherche d’emploi. Pour exemple,en une année, les startups d’Africa Internet Holding (Kaymu, Jovago, Carmudi,, Hellofood, Jumia, Lamudi) ont à elles seules recruté plus de 100 jeunes sénégalais dans des secteurs divers (marketing, logistique, commerciale, communication, etc.). Il en est de même pour d’autres acteurs comme cdiscount, afromania, niokobok, komkom, qui se positionnent également comme les nouveaux pourvoyeurs d’emplois pour les jeunes avec environ une dizaine d’employés.

Le nombre important de recrutements dans le secteur du e-commerce est en phase avec l’augmentation du nombre de sites marchands actifs dont près d’une trentaine sont aujourd’hui référencés au Sénégal. Une tendance qui devrait se poursuivre. « Notre ambition est d’offrir aux jeunes sénégalais une nouvelle expérience autre que celle à laquelle ils sont habitués. Chaque semaine nous recrutons de nouveaux profils, mais bien évidemment comme nous sommes dans un environnement très exigeant nous misons sur les talents. Nous appelons d’ailleurs les jeunes à nous contacter dans ce sens » explique Xavier Starkloff, Directeur Afrique de l’ouest de jovago.com.

Même si les données ne sont pas encore disponibles sur le nombre d’emplois générés par le secteur, tout laisse croire à la vitesse où vont les choses, que le commerce électronique pourrait très vite devenir l’une des forces économiques du Sénégal.

Ismael Cabral Kambell
Resp PR & Communication
Jovago Afrique de l’Ouest
Tel : +221 77 416 75 74 _ Skype : Is-kambell

(Source : Leral, 9 avril 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)