twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Du réseau Voix et Données à l’Intranet gouvernemental

mercredi 7 janvier 2004

Cette fois-ci, c’est certainement la bonne, du moins on l’espère. Le projet de l’intranet gouvernemental n’est pas nouveau en soi. Il y a plus d’une dizaine d’années que l’on parle d’un projet de communication administratif national qui devrait connecter tous les services de l’Etat. C’était avec le régime précédent. Mais le projet s’est révélé être une Arlésienne, souvent annoncé mais jamais concrétisé malgré quelques appels d’offres que l’on pu voir à l’époque dans la presse. A l’époque, le projet s’appelait Réseau administratif de communication voix et données (RACVD) et devait être financé par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) à hauteur de 4,2 milliards de FCFA et par la Belgique (grâce à un don de 600 millions de FCFA). Le RACVD n’a hélas jamais vu le jour. L’intranet gouvernemental est-il une reprise, une continuation du projet originel ? « En réalité, explique M. Thierno Ousmane Sy, conseiller spécial du président de la république chargé des Nouvelles technologies, nous avons tout créé de zéro [étant donné que] l’Etat ne disposait pas d’un tel réseau ». Certaines idées de l’ancien projet ont tout de même été retenues, comme celle d’y intégrer l’utilisation de la téléphonie « gratuite », puisque l’intranet va permettre, entre autres, comme l’avait prévu le RACVD, « de faire de la téléphonie intra-administrative gratuite ». En clair, les appels au sein de l’administration ne passeront plus par la Sonatel, mais directement par l’intranet gouvernemental.

A.J. COLY

(Source : Le Soleil 7 janvier 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)