twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Don de micro-ordinateurs aux institutions : La Fao facilite l’accès à l’information

mercredi 4 février 2004

"Il n’y a pas de développement sans information", c’est ce qu’a compris hier le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao). En procédant à une remise de dons constitué de micro-ordinateurs et de cédéroms à six institutions, la Fao, selon son représentant M. Edouard K. Tapsoba, "vise à contribuer à une meilleure exploitation des documents d’informations et de publications mis à la disposition des Etats membres".

Ce lot d’équipements informatiques entre dans le cadre du projet d’accroissement des capacités des pays membres pour l’accès et l’utilisation des informations et des analyses de la Fao. Centre d’excellence pour la collecte, l’analyse et la diffusion de l’information utile au développement de l’agriculture au sens large, la Fao fournit ainsi l’assistance technique nécessaire aux pays membres pour la réalisation de la sécurité alimentaire.

La Direction de l’Agriculture, la présidence de la Commission de développement de l’Assemblée Nationale, la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar, l’Ecole nationale supérieure d’agriculture de Thiès, l’Agence de régulation des marchés et enfin la Direction de l’Analyse, de la prévision et de la statistique sont les principales bénéficiaires. Le choix de ces institutions s’est fait, selon M. Tapsoba, par la participation en amont comme en aval de façon active de ces dernières pour le développement agricole. "C’est un choix défini par le siège sur une liste d’institutions présentées, à même de pouvoir utiliser ce matériel à usage de documentations et d’informations", ajoute-t-il.

Le représentant du ministre de l’Agriculture Alioune Gassama, lui, affirme que ce geste permettra à tous ceux qui luttent pour aider à construire un monde à l’abri de la faim de pouvoir accéder à des informations à moindre coût et d’excellente qualité. Si la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar qui travaille avec la Fao, compte mettre à la disposition de ces membres ces informations supplémentaires, l’Ecole nationale supérieure de Thiès qui regroupe neuf nationalités de la sous-région quant à elle permettra aux étudiants et chercheurs d’être plus efficaces dans leurs recherches.

D’autres pays en voie de développement d’Asie et d’Amérique du Sud bénéficieront eux aussi de dons similaires.

Fatou K. SENE

(Source : Walf 4 janvier 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)