twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dividendes SONATEL 2009 : L’Etat et France Télécoms se sucrent

mardi 16 mars 2010

Le doute n’est pas permis : la Sonatel est un océan de bonheur pour l’Etat du Sénégal et France Télécoms, et pour cause. Ces derniers vont respectivement récolter entre 80 et 90 milliards et 45 milliards de F Cfa du dividende généré par l’entreprise à la vie dorée. Les clients institutionnels et les particuliers qui détiennent des actions sont pas en reste. Ils vont eux aussi se remplir les poches. Mais, si l’Etat et les Français affichent un large sourire aux lèvres, ce n’est pas le cas pour les travailleurs et les clients de la Sonatel.

La Sonatel est une véritable vache à lait pour l’Etat du Sénégal et l’entreprise France Télécoms. En effet, ils se sont respectivement tapé 100 et 45 milliards de F Cfa, fruits de la bonne santé financière de la Sonatel. Selon une source digne de foi, l’Etat qui détient 27 % du capital de la Sonatel, soit 2 millions 700.000 actions, s’est adjugé les 27 % de la valeur du dividende. Là où la société française possède 4 millions 200.000 actions. Chaque action valant 12.150 francs Cfa, selon la même source, les 30 milliards récoltés par notre pays ne constituent en réalité que l’arbre qui cache la forêt, car ne représentant que le montant net en dividende. Car, ajoute-t-elle, l’Etat a également perçu entre 50 et 60 milliards F Cfa de Tva et d’impôts sur le bénéfice des sociétés, ainsi que sur la patente de la Sonatel. Ce, compte non tenu du dividende.

Au regard du dividende qu’il a tiré cette année de la Sonatel, l’Etat doit résolument se convaincre de ranger dans les tiroirs son idée de filer ses actions à France Télécoms. Au motif que, si les Français détenaient 51 % des actions de la Sonatel, ils pourraient décider, sur un simple coup de tête, de la suppression de la division de ce dividende. Et à ce moment-là, l’Etat ne ferait que s’apitoyer sur son triste sort, parce qu’il ne disposerait d’aucun moyen pour tordre le bras à France Télécoms. Autre raison assez convaincante pour l’Etat de cracher sur toute idée de céder ses parts à la société française : la Sonatel est la seule société où l’Etat n’injecte aucun sou et tire des milliards de nos francs. Contrairement à la Senelec, où les autorités sénégalaises dépensent à perte chaque année plusieurs milliards sans jamais réussir à satisfaire la demande sociale, en terme d’approvisionnement en électricité. Il n’y a pas que l’Etat et France Telecoms qui se frottent les bras. Les clients institutionnels et les particuliers (nationaux comme étrangers) détenteurs d’actions peuvent vivre de rentes. Pour les 30% d’actions restantes qu’ils se partagent, ils se retrouvent avec une manne de plus de 30 milliards de francs Cfa.

Travailleurs et clients de la Sonatel oubliés

Toutefois, si l’Etat et les Français peuvent afficher un large sourire aux lèvres, ce n’est pas le cas pour les travailleurs de la Sonatel, ainsi que les abonnés de la Sonatel. Les abonnés, en dépit de la bonne santé financière de la Sonatel, continuent de payer cher ses services. Quant aux agents, non seulement leurs primes n’évoluent pas depuis quatre ans, mais il leur a fallu batailler ferme pour les percevoir. Même s’ils ont finalement obtenu gain de cause, il n’en demeure pas moins que les travailleurs de la Sonatel courent toujours derrière la révision du mode de calcul de la prime. Quant aux clients, ils espèrent vainement une baisse du coût du téléphone, ainsi que des investissements à la mesure des bénéfices engrangés par la Sonatel.

Daouda Thiam

(Source : L’As, 16 mars 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)