twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Disparition précoce des PME : Le marketing digital, une alternative aux dommages

jeudi 12 janvier 2017

Au Sénégal, les Petites et moyennes entreprises (Pme) naissent comme de petits champignons, mais peu d’entre elles arrivent au stade de la maturation. En cause, une méconnaissance totale de la culture entrepreneuriale, l’absence quasi-totale de l’Etat et le copinage entrepreneuriale entre autres, raisons principales.

En vue de stopper cette hémorragie Thiendou Niang, directeur de l’Agence digitale Afrique communication est d’avis qu’« un bon référencement par internet permet aux entreprises de mieux promouvoir leurs produits et leurs marques et d’assurer ainsi leur visibilité », a-t-il soutenu mardi dernier 10 janvier, lors d’un atelier technique sur le Marketing digital et compétitivité de la petite et moyenne entreprise (Pme), l’avenir des Petites et moyennes entreprises ou des Petites et moyennes industries (Pmi) est dans la transformation digitale.

Selon lui, « il est dans l’intérêt des entreprises de profiter des gains de référencement : un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche, une amélioration du trafic qui occasionne plus de clients et partenaires, et une augmentation de leurs chiffres d’affaires », a-t-il laissé entendre. Il poursuit, en indiquant qu’« en adoptant le référencement, les entreprises vont donner de la résonnance à leurs affaires sur internet. Mais elles devront être accompagnées par la production de contenus de qualité pour leurs relations publiques et leur marketing digital ».

Lors de cet atelier, les experts ont soutenu que le principal atout offert par le marketing digital est la capacité à mesurer précisément la performance des actions sur une campagne marketing. La majorité des clients des entreprises s’attendent à avoir de l’information en temps réel, où qu’ils se trouvent.

Jean-Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 12 janvier 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)