twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Différend entre Walf et l’ARTP : Macky Sall gracie Sidy Lamine Niass de sa dette

vendredi 17 mars 2017

Sidy Lamine Niass peut maintenant pousser un ouf de soulagement. Le président du Groupe Walfadjiri est déchargé d’un fardeau qui lui a coûté, ces derniers jours, des démêlées avec l’Etat, à travers ses démembrements. La charge était tellement insupportable que Sidy Lamine avait laissé entendre, in fine, qu’il ne pourrait continuer son activité correctement. Maintenant, toutes ces craintes sont levées. Car la créance d’un montant de 441 millions de FCFA que Walf doit à l’Artp est effacée.

L’Etat a décidé d’une remise gracieuse sur toutes les factures impayées du groupe Walfadjri, nous informe l’Obs. La décision a été prise par le chef de l’Etat, Macky Sall. D’ailleurs l’on souffle que la notification sera faite dans les prochains jours. Seulement, si on est arrivé à cette situation de décrispation, c’est grâce à l’intervention du président du Conseil de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Touré.

Il revient d’informations recueillies par l’Observateur que, c’est le président du Cnra qui a, lui-même, saisi le président de la République pour le sensibiliser sur la nécessité de faire un geste en vue de sauver le business de Sidy Lamine Niass qui a consenti des investissements pour participer au renforcement de la démocratie et qui emploie des centaines de sénégalais. Les arguments développés par Babacar Touré ont convaincu le président de la République qui a répondu favorablement à la demande. Mais l’on tient à préciser dans l’entourage du président Sall, que la remise gracieuse concerne uniquement les factures sur les redevances dues à l’Artp.

Pour rappel les relations entre le Pdg du groupe Walf et le gouvernement étaient très tendues. Ce dernier ne manquait jamais l’occasion pour taxer le gouvernement qui selon lui, veut liquider son groupe de presse. Et du côté de l’Etat à l’instar de Yakham Mbaye secrétaire d’Etat à la communication, Sidy Lamine Niass tente de faufiler devant le réel problème. L’Artp lui avait fait parvenir 19 fréquences qu’il se doit de payer. Prés de 500 millions de FCFA qu’il doit à l’Etat et qu’il peine à recouvrir, avait-il expliqué.

(Source : Keppar, 17 mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)