twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Développement de la recherche en Afrique : Les universités seront connectées au réseau paneuropéen

vendredi 25 mars 2011

Les universités africaines seront interconnectées au réseau paneuropéen d’éducation et de recherche grâce aux Tic pour faciliter la recherche. C’est l’une des principales décisions de l’atelier sur l’utilisation des Tic dans la recherche en éducation et santé qui se tient depuis hier à Dakar.

Les universités africaines seront bien connectées sur Geant, le réseau paneuropéen d’éducation et de recherche. Une telle connexion qui utilise les Technologies de l’information et de la communication (Tic) leur permettra un accès plus rapide à la connaissance et faciliter la recherche en leur sein.

Le protocole d’accord sera signé à l’issue de l’atelier ainsi que la mise en place du conseil d’administration entre l’Association des universités africaines (Aua), le Réseau régional pour l’éducation et la recherche pour l’Afrique de l’ouest et du centre (Wacren), le Réseau d’éducation et de recherche du Sénégal (SenRer) ainsi que le Réseau national d’éducation et de recherche de la France (Renater).

L’initiative a été saluée par le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Amadou Tidiane Ba, qui a indiqué que cela entre en droite ligne de la politique de l’Etat du Sénégal qui a fait de l’utilisation des Tic, une priorité. D’ailleurs, a-t-il dit, « les infrastructures sont déjà mises en place dans les universités grâce à l’appui de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (Adie). Il ne reste qu’à les interconnecter. Ce qui ne va pas tarder ».

A en croire les conférenciers, « les Tic sont devenues aujourd’hui, un outil de développement indispensable à l’accès à la connaissance ». Le Pr Bâ a noté que le réseau de l’Enseignement supérieur et de la recherche du Sénégal se donne comme ambition « d’interconnecter les universités, publiques et privées, les principales institutions nationales de recherche et les établissements privés d’Enseignement supérieur, en vue de mutualiser, l’ensemble des ressources matérielles, éducatives et de recherche. »

Mais aussi, de « permettre une vue intégrée et cohérente du système d’information, de mobiliser les appuis et financements disponibles auprès des partenaires extérieurs, destinés exclusivement aux structures associatives d’enseignement et de recherche ».

Ce qui permettra de fédérer tous les projets dans le domaine des Tic pour la constitution d’une force scientifique capable d’entreprendre et de promouvoir l’éducation pour tous.

Yathé N. Ndoye

(Source : Le Soleil, 25 mars 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)