twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Désorde dans l’audiovisuel : Le Conseil d’administration de la Rts sur la même fréquence que le Hca

jeudi 16 janvier 2003

Le Conseil d’administration de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) s’est réuni le mardi 14 Janvier. Il a exigé du directeur général Abdou Khoudouss Niang qu’il dénonce les accords passés entre la Rts et la Pyramide culturelle sénégalaise (Pcs) de El Hadji Ndiaye. Il a également réclamé la condamnation de Delta 2000, la suppression de Grand place et des sanctions contre Ben Bass Diagne.

Du temps où il occupait le fauteuil de directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts), Matar Sylla avait permis à El Hadji Ndiaye, patron de la Pyramide culturelle du Sénégal (Pcs) de disposer de la fréquence UHF attribuée à la Rts par l’Etat du Sénégal. Sur la base de cet accord, El Hadji Ndiaye devait commencer à opérer comme deuxième chaîne de Tv sénégalaise, fonctionnant avec un statut privé.

Pour les deux parties, il s’agissait d’une "collaboration pour porter haut l’étendard du Sénégal". El Hadji Ndiaye qui avait formulé en 1994 une demande pour l’obtention d’une télé à vocation culturelle et sportive, déclarait en avoir ras-le-bol des blocages des autorités du régime socialiste. "Rien n’a avancé en matière d’autorisation. Mais puisque des milliards ont été dépensés pour l’installation du matériel audiovisuel, nous ne pouvions rester les bras croisés. Ainsi, des discussions avec Matar Sylla ont abouti à un "contrat de bon voisinage".

Avant que cet accord ne soit signé, l’avis qui avait été émis par l’Autorité de régulation des télécommunications (Art) recommandait à la Rts, dans sa volonté de s’associer à Origines Sa, la structure de production de El Hadji Ndiaye, qu’elle disposerait elle-même de la fréquence, et associerait son partenaire à l’exploitation. L’accord finalement conclu est allé à l’opposé de la recommandation. En demandant à Khoudouss Niang de le dénoncer, le Conseil d’administration (Ca) de la Rts a considéré que la société d’Etat ne pouvait, juridiquement, s’engager dans le type de coopération préconisé par l’accord en question.

Par ailleurs, et pour les mêmes raisons, ce même Ca a exigé du Dg qu’il dénonce l’accord passé avec Delta 2000. On se souvient, qu’il y a quelques semaines, la société Excaf, dirigée par Ben Bass Diagne, par ailleurs responsable de la radio Dunya, était en conflit ouvert avec cette structure qui émettait sur le réseau Mmds.

Au sortir du Conseil d’administration de la Rts, tous les membres ont exprimé leur volonté d’aider à l’assainissement du secteur national de l’audiovisuel. Par ailleurs, après l’avis émis sur les pratiques initiées par Ben Bass Diagne, le Haut conseil de l’audiovisuel (Hca) pourrait prendre une décision ferme contre l’opérateur du Mmds en ce qui concerne Sokhna Fm.

Le Hca considère aussi que Grand place de Aziz Samb qui, en définitive, n’est que de la réclame publicitaire de plus d’une heure d’horloge, devrait disparaître du plateau sous sa forme actuelle. Déjà, en juin 2002, une première sommation avait été lancée en direction de l’émission par le Hca qui l’accuse de se "livrer à une publicité déguisée, interdite par les textes qui exigent que les messages publicitaires soient clairement annoncés comme tels". Le Hca en avait alors appelé à un "plus grand respect des dispositions des cahiers de charge, notamment l’obligation de pluralisme et les restrictions en matière de publicité".

Pour le cas spécifique d’El Hadji Ndiaye, Sud a appris par des sources syndicales à la Rts, que l’Art prendrait toutes les dispositions utiles pour lui interdire l’utilisation de la fréquence UHF rétrocédée par la Rts.

Félix NZALE

(Source : Sud Quotidien 16 janvier 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)