twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des universités ouest-africaines discutent de la mise en œuvre d’un campus virtuel

mardi 4 novembre 2008

Une soixantaine de représentants d’universités de 11 pays d’Afrique de l’Ouest participent à Dakar à un atelier de mise en œuvre d’un campus virtuel africain à l’Université Cheikh Anta Diop.

L’Union africaine (UA), l’Union européenne (UE) et l’UNESCO sont les promoteurs de ce projet. Elles veulent créer à partir de l’université de Dakar un réseau virtuel d’enseignement en ligne (enseignement à distance) dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Une bibliothèque virtuelle sera aussi créée, à l’échelle du réseau, pour permettre une utilisation des nouvelles méthodologies et outils pédagogiques qui répondent aux innovations en sciences et technologies, explique le rectorat de l’université de Dakar dans un communiqué.

L’atelier ouvert mardi dans la capitale sénégalaise est organisé pour ‘’familiariser les participants au concept de CVA et de démontrer par des exemples concerts l’avantage d’une telle approche’’. Elle prend fin vendredi.

Ce projet, selon ses promoteurs, est une extension du campus virtuel de formation à distance d’Avicenne lancé en mars 2003 et mettant en réseau des universités de 15 pays du bassin méditerranéen dont l’Algérie, la Jordanie, le Maroc, Malte, le Royaume-Uni, la Tunisie et la Turquie.

Le campus virtuel Avicenne est financé par l’UE avec 3,7 millions d’euros, pour permettre le développement d’une librairie virtuelle et un portail éducatif. Il doit aussi produire des modules de formation à distance, sensibiliser et former des enseignants et des étudiants au développement et à l’usage des technologies de l’information et de la communication.

Le réseau du CVA, à partir de Dakar, aura un objectif similaire : formation des enseignants du supérieur à l’utilisation des TIC et leur initiation à l’ingénierie pédagogique pour la production de cours en ligne, a dit Mohamed Miloudi de la division de l’analyse et des politiques scientifiques de l’UNESCO basée à Paris.

Cette infrastructure aura l’avantage d’‘’améliorer la qualité des enseignements et augmenter le taux de réussite en sciences et technologies dans nos universités africaines’’, a ajouté M. Miloudi.

L’UA et l’UNESCO ont créé d’autres CVA pour l’Afrique australe, du Centre, du Nord et de l’Est.

Le CVA permettra de ‘’créer un environnement propice, de renforcer toutes les actions qui ont été entreprises à l’université de Dakar dans les technologies. Il permettra aussi de massifier la pratique des technologies chez les enseignants de l’université de Dakar’’, a indiqué le professeur Luc Rukingama, chef du service de l’enseignement supérieur de l’UNESCO à Dakar et coordonnateur du projet.

Le Centre de calcul de l’université de Dakar, selon son directeur Ibrahima Niang, est chargé d’‘’accompagner les enseignants dans la conception pédagogique des cours en ligne’’. ‘’Le campus virtuel, c’est un programme de renforcement des capacités et une mise en ligne de banques de cours’’, a encore affirmé M. Niang.

Moses Bayingana, représentant de l’Union africaine a, pour sa part, fait savoir que ‘’la mise en réseau des praticiens des technologues pourrait certainement faciliter le travail’’ des chercheurs, enseignants et étudiants.

(Source : APS, 4 novembre 2008)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)