twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des sénégalais de l’extérieur comptent investir dans la Communication

vendredi 6 juin 2003

Le Comité de Coordination et de Réflexion des Sénégalais de l’extérieur (COREF) souhaite réaliser en 2003-2004 un projet de création d’une radio des immigrés et d’une télévision, a annoncé à l’APS le président de cette structure, M. Hamidou Dié Bâ Cissé, précisant que le Comité envisage, à long terme, la mise en place d’une banque d’investissement.

Parallèlement, l’Association des Ressortissants de Waoundé (région de Matam), membre du comité, a décidé de créer une radio communautaire pour pallier le manque d’informations dont souffre cette localité, selon M. Cissé, originaire de la localité.

Il fait remarquer qu’en dehors de la ville de Matam, il y a un déficit de communication. Les émissions Radio ne sont pas reçues dans la zone de Waoundé, sur le littoral du fleuve Sénégal.

Rappelant que l’école de Waoundé créée en 1945 n’a jamais eu de préscolaire, M. Cissé estime que c’est un grand handicap pour les Tout Petits. C’est ainsi que l’association, en coopération avec le gouvernement du Sénégal, compte s’investir dans la construction d’une Case des Tout-Petits, d’un collège et d’un lycée pour propulser la commune vers la scolarisation universelle.

Le Président Cissé fait remarquer toutefois que l’association qui compte 8000 membres (dont 95% d’immigrés), sur une population de 12 000 habitants, a déjà investi dans l’éducation, la formation, la santé, l’eau, la téléphonie rurale, mais aussi dans la construction de mosquées. "Actuellement, une grande mosquée est en construction" déclare-t- il.

Erigée en commune depuis 1996, Waoundé, dont une partie très importante de la population est immigrée, bénéficie d’un financement de 700 millions de francs CFA du Fond Européen pour le Développement (FED). Ce fonds est destiné à la construction d’un pont et à la réalisation de la piste de production Matam-Waoundé-Gassambiri (100 kms environ).

Chaque village doit donner sa participation, alors que Waoundé contribuera jusqu’à auteur de 15 millions de francs CFA pour la réalisation de ce projet confie M. Cissé.

D’autre part, la commune de Waoundé n’est pas bien éclairée et "depuis cinq ans on vit dans l’obscurité" déplore M. Cissé, qui invite les autorités locales à rétablir l’éclairage public, mais en même temps, la SENELEC à procéder à l’extension de son réseau pour couvrir toute la commune.

(Source : APS 6 juin 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)