twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des internautes marocains lancent des pétitions contre le blocage des appels sur WhatsApp, Skype ou Viber

mercredi 6 janvier 2016

Le blocage des appels passés en 3G ou 4G via WhatsApp, Skype, FaceTime, Facebook Messenger ou Viber suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Dans le viseur des internautes : les trois opérateurs téléphoniques du royaume, Maroc Télécom, Méditel et Inwi, soupçonnés d’être à l’origine de ce blocage des appels en VoIP (Voice over IP). Si les appels via Wifi marchent par intermittence, ils échouent automatiquement lorsque le smartphone est connecté au réseau mobile.

Sur Twitter, les Marocains ont réagi à leur manière : "Maroc : 1 pas en avant (le solaire) 10 pas en arrière (les télécoms)", tweete cet internaute. "Quant tu paies la 3G ou la 4G, c’est bel et bien pour tous les services internet, et non une partie", écrit un autre. "Impossible de passer des appels depuis 48 heures !!" s’indigne un troisième.

Des pétitions ont également été lancées sur Internet, dont une lettre de protestation adressée au président de l’ANRT, l’Agence nationale de régulation des télécommunications, qui a déjà recueilli plus de 600 signatures. "Lorsque l’on paye pour le service fourni par l’opérateur, celui-ci inclus l’accès à la VoIP, son blocage entraîne donc un non respect des conditions générales de vente du contrat d’abonnement", écrit le lanceur de cette pétition. "De plus, par leur décision de bloquer communément l’accès à ces applications de VoIP, une entente commune illicite est établie : il s’agit là d’une violation grave de la concurrence", ajoute-t-il.

Deux autres pétitions ont été lancées, dont une adressée aux trois opérateurs téléphoniques et une autre au chef du gouvernement, ne recueillant pour le moment que quelques dizaines de signatures.

(Source : Huffpostmaghreb, 6 janvier 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)