twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Des internautes lancent une Pétition pour la réduction du coût d’accès à l’Internet au Sénégal

mardi 10 mars 2015

Réduire de moitié le coût d’accès à l’Internet au Sénégal. C’est du moins l’objet d’une pétition adressée au Président de la République, à l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes et la Sonatel sur le site change.org. Cette demande sur la baisse du coût émane d’un constat selon la pétition.

« Alors qu’en France, l’Opérateur Orange offre l’accès à l’Internet ‘’très haut débit’’ à 25€, au Sénégal chez le même opérateur. Il faut débourser presque le double (45€) pour profiter d’un Internet de pire qualité », précise la lettre.

L’Internet, selon un rapport du Cabinet McKinsey réalisé en 2011, joue un rôle capital dans la croissance économique du PIB d’un pays. « L’Internet compte pour 21% de la croissance du PIB des économies avancées sur les 5 dernières années », indique le rapport.

Fort du coût de l’accès à l’Internet exorbitant au Sénégal et très moins cher en France, la pétition interpelle les Consommateurs de l’Internet : « … Nous devons nous lever pour demander plus d’équité et plus de justice pour qu’enfin l’Internet puisse jouer son rôle d’accélérateur de croissance au profit de tous ».

La pétition fait l’objet de commentaires sur la plateforme de change.org. La plupart des Internautes au Sénégal décrient cette situation. « Nous continuons à payer des sommes faramineuses pour accéder à la connexion Internet, d’autant plus qu’Orange a amorti totalement ses investissements », se plaigne un Internaute sénégalais. Avant d’ajouter qu’Orange gagne plus en Afrique qu’en France.

La situation alarme aussi certains citoyens français. « Je signe cette pétition car je trouve que les opérateurs téléphoniques arnaquent les Sénégalais sur l’achat des crédits et les abonnements Internet. Il faut que ça sèche », s’indigne un Citoyen français sur change.org.

Réduire de moitié le coût d’accès à l’Internet au Sénégal. C’est du moins l’objet d’une pétition adressée au Président de la République, à l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes et la Sonatel sur le site change.org. Cette demande sur la baisse du coût émane d’un constat selon la pétition. « Alors qu’en France, l’Opérateur Orange offre l’accès à l’Internet ‘’très haut débit’’ à 25€, au Sénégal chez le même opérateur. Il faut débourser presque le double (45€) pour profiter d’un Internet de pire qualité », précise la lettre.

L’Internet, selon un rapport du Cabinet McKinsey réalisé en 2011, joue un rôle capital dans la croissance économique du PIB d’un pays. « L’Internet compte pour 21% de la croissance du PIB des économies avancées sur les 5 dernières années », indique le rapport.

Fort du coût de l’accès à l’Internet exorbitant au Sénégal et très moins cher en France, la pétition interpelle les Consommateurs de l’Internet : « … Nous devons nous lever pour demander plus d’équité et plus de justice pour qu’enfin l’Internet puisse jouer son rôle d’accélérateur de croissance au profit de tous ».

La pétition fait l’objet de commentaires sur la plateforme de change.org. La plupart des Internautes au Sénégal décrient cette situation. « Nous continuons à payer des sommes faramineuses pour accéder à la connexion Internet, d’autant plus qu’Orange a amorti totalement ses investissements », se plaigne un Internaute sénégalais. Avant d’ajouter qu’Orange gagne plus en Afrique qu’en France.

La situation alarme aussi certains citoyens français. « Je signe cette pétition car je trouve que les opérateurs téléphoniques arnaquent les Sénégalais sur l’achat des crédits et les abonnements Internet. Il faut que ça sèche », s’indigne un Citoyen français sur change.org.

(Source : Social Net Link, 10 mars 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)