twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Depuis le Nigéria, Facebook et Google veulent incuber les startups africaines

mercredi 29 novembre 2017

« Nous sommes là aujourd’hui car Facebook veut investir au Nigeria. Nous voulons soutenir les personnes et les organisations qui créent des opportunités économiques ». Ces propos sont d’Ebele Okobi, la directrice des politiques publiques pour l’Afrique de Facebook qui s’exprimait le 22 novembre 2017 à Lagos au Nigéria. Un an après la venue de Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social dans le pays, Ebele Okobi (photo) annonce que Facebook va financer plusieurs programmes de formation au numérique, ainsi qu’un espace communautaire réservé aux startups du Nigéria. Le but ultime étant de former 500 000 jeunes entrepreneurs et PME au numérique ainsi qu’aux différents services de Facebook.

Pour Facebook, il s’agit de renforcer les incubateurs d’entreprises, de former les développeurs et leur apporter des fonds nécessaires au développement de leurs activités. A cet effet, et pour concrétiser son projet de création d’un espace communautaire, Facebook a signé un accord de partenariat avec l’incubateur de Lagos CC_Hub qui se chargera du suivi sur le terrain. Selon les prévisions, le nouvel espace qui sera baptisé NG_HUB verra le jour dès l’année 2018.

Avec cette initiative, Facebook rejoint le géant Google qui avait annoncé au début du mois de décembre 2018 le lancement au Nigéria d’un programme de formation intitulé Launchpad Africa, le premier du genre à l’extérieur du territoire américain. Notons qu’un peu plus tôt, notamment en février 2017, Google avait fait un geste d’ouverture en direction du continent en ouvrant son programme de mentorat Launchpad Accelerator à des candidats africains

(Source : TIC Mag, 29 novembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)