twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dématérialisation des procédures douanières : La douane veut rendre la vie simple aux usagers

mardi 12 septembre 2017

Deux cent cinquante personnes, issues de l’autorité douanière, des agents de douane, des administrations publiques comme les Impôts et le Trésor, des opérateurs économiques, entre autres, étaient en conclave de deux jours, à Saly. Ils ont planché sur un thème majeur qui est la dématérialisation de la douane. Selon Alioune Dione, Directeur des Systèmes d’information de la douane, ‘’cette dématérialisation devrait nous permettre de rendre plus simple la vie des usagers. De faire de telle sorte que, quand on dédouane, on passe moins de temps et que les coûts de dédouanement soient réduits. Par la même occasion, on augmente la collecte de recettes qu’on fait pour l’Etat, et surtout la lutte contre la fraude et les différents trafics, mais surtout pour soutenir l’entreprise’’.

Il ressort, en effet, des différents examens de la chaine actuelle de dédouanement au Sénégal, que les procédures sont longues et multiples. Parfois, elles ne sont pas adaptées aux exigences de célérité et d’efficacité. D’où la nécessité de consolider la dématérialisation des procédures douanières des formalités de commerce extérieur. Dans ce sens, l’Administration des douanes envisage la mise en production d’une nouvelle version du système de dédouanement Gaïndé Intégral. ‘’Cette version procède á l’unification du socle de Gaïndé, avec le module Gaïndé Demat et Gaïndé Extension, et consacre la dématérialisation de la déclaration en douane et la généralisation de la signature électronique. Elle introduit beaucoup de nouvelles fonctionnalités et préfigure d’un environnement de dédouanement entièrement sans papiers et sécurisé, en vue de répondre aux multiples défis de l’heure’’, indique l’autorité.

Ainsi, pendant ces deux jours, autorités et partenaires de la douane seront sensibilisés sur les enjeux et les implications de la modernisation du système informatique douanier.

Khady Ndoye

(Source : Enquête, 12 septembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)