twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Démarrage du Free roaming dans l’UEMOA : « A l’exception de la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire, les autres pays sont prêts

lundi 3 avril 2017

Lancée jeudi 30 mars dernier à Dakar, au Sénégal, la phase expérimentale du « Free roaming » consacre une facturation des appels des abonnés en déplacement dans la zone Uemoa au tarif local dans le réseau du pays visité. Etats engagés ? Bénéfices pour les consommateurs et les opérateurs télécoms ? Abayeh Germain Boyodi, le directeur général de l’Autorité de réglementation des secteurs des postes et des télécommunications du Togo (ART&P) a répondu à toutes ces questions au micro de CIO Mag, en marge de la 2ème édition de l’IT Forum Togo.

Quels sont les enjeux du Free roaming dont la phase expérimentale démarre aujourd’hui (31 mars 2017, Ndlr) au sein de la zone Uemoa ?

Le projet Free Roaming émane du projet Smart Africa. L’objectif est d’avoir un réseau unique et surtout d’accélérer la mobilité des personnes, pour le commerce et l’intégration africaine. Pour l’instant, chaque bloc régional essaie de mettre en oeuvre cette initiative. Dans la sous-région, cinq pays ont signé un protocole le 28 novembre 2016 à Abidjan. Ce sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et le Sénégal. Le Togo y a adhéré parce que cela apporte beaucoup de bénéfices aux consommateurs. D’abord, la gratuité de l’appel reçu ; ensuite, les appels émis seront facturés au même titre que les tarifs du pays visité. Donc, des tarifs très bas par rapport aux tarifs actuels du roaming. Ce qui va accélérer l’intégration des communautés. A partir d’aujourd’hui, si vous êtes Sénégalais et que vous séjourner au Togo, et que vous êtes en roaming, vous recevez gratuitement les appels. Quand vous émettez un appel, on vous applique les tarifs du Togo vers le Sénégal.

En ce qui concerne le Togo, à quel niveau se situe l’engagement des opérateurs télécoms dans la mise en oeuvre du Free roaming ?

Tous les opérateurs télécoms y ont adhéré et se sont préparés activement pour être au rendez-vous du 31 mars 2017, c’est-à-dire aujourd’hui même. Toutes les plateformes ont été configurées pour que le lancement soit effectif. Pour que ce projet marche, il faut aussi des liens directs, pour éviter de passer par les carrières étrangères qui transportent les appels voix vers les autres pays. Quand c’est le cas, cela engendre des coûts. Par conséquent, il faut des liaisons directes entre ces pays pour faire baisser les coûts et faire en sorte que la mise en oeuvre soit effective.

Combien de pays ont basculé effectivement dans le Free roaming ?

A l’exception de la Sierra Leone et de la Côte d’Ivoire, tous les cinq autres pays sont prêts à lancer le Free roaming.

Pourquoi la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone ne sont-elles pas au rendez-vous ?

Ces deux pays n’ont pas communiqué les tarifs qui seront appliqués dans leurs pays respectifs. Je ne sais pas pourquoi mais il fallait qu’ils communiquent leurs tarifs pour que les autres partenaires puissent l’implémenter dans leurs plateformes.

Nous savons par ailleurs que la suppression des frais de roaming entre le Kenya, le Rwanda et l’Ouganda a provoqué une augmentation du nombre d’appels. Au niveau de la zone Uemoa, quels sont les résultats attendus ? On fera cette statistique le 31 juillet 2017, pour voir quels sont les actes qui sont posés au cours de cette phase expérimentale. A partir de ces constats, on pourra rectifier les rectifier le tir afin de réussir ce service.

Propos recueillis à Lomé par Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 3 avril 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 251 251 251 236 236 236 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)